Anhée 5537

Les vignes du Château de Bioul ne devraient pas souffrir de la sécheresse

Le vignoble du Château de Bioul ne craint pas trop la sécheresse actuelle, pour peu qu'il pleuve un peu cette semaine. La chaleur présenterait même certains avantages pour la gestion des vignes.

Des raisins gorgés de soleil, sous une chaleur écrasante. Non, nous ne sommes pas dans les Côtes du Rhône, mais bien en Belgique, dans le vignoble du Château de Bioul. Jusqu'ici, tout va bien, malgré la sécheresse, pour le domaine, explique la viticultrice Vanessa Wyckmans-Vaxelaire:

Dans les vignes, ce n'est pas trop dramatique. A part les jeunes plans de vigne, qui eux ne sont pas suffisamment développés que pour se débrouiller avec une sécheresse comme celle-là, je dirais qu'une vigne qui a quelques années, normalement, ne dois pas souffrir de cette sécheresse-ci. Parce que cette année, il y a eu une particularité: il a tout de même plu tous les x jours, contrairement à 2018, où il n'avait pas plu pendant des semaines et des semaines.

Ce n'est pas tant la chaleur que le manque d'humidité qui représente un risque pour les vignes. Quoique, à Bioul, on y voit aussi des avantages:

La vigne, d'origine, est quand même plantée dans des zones plus ou moins chaudes. Donc, même si j'ai des cépages adaptés aux climats du Nord, on n'a pas effeuillé, de façon à ce que les baies ne soient pas en contact direct avec les rayons du soleil. Donc je pense que ça devrait pouvoir se faire. Maintenant, ce qu'il y a  par contre de bien, c'est que nous sommes en bio et qu'on se bat contre des maladies fongiques, de champignons. Et qui dit champignons dit humidité, et donc forcément, quand il n'y a pas d'humidité, il n'y a pas de maladie.

Reste LA question. On sait que les années de canicules peuvent avoir de bons effets sur le goût de certains vins. Sera-ce le cas en 2020?

Il y a canicule et canicule. Par exemple, ce que nous avons vécu en 2018 était plus compliqué parce qu'il n'y avait pas une goutte pluie pendant des semaines. Le raisin a tout de même besoin d'être alimenté. Et donc le problème alors est que la baie va faire un stress hydrique, elle va décider d'arrêter de grandir, parce qu'elle n'est pas suffisamment alimentée. Et donc cela ne fait pas de grands millésimes. Par contre, cette année, chaque période a été ponctuée d'une pluie, ne fût-ce qu'une. Jusqu'à présent, c'est la chance que nous avons eue. Et j'espère que cette semaine, on annonce tout de même des passages orageux - pas de grêle mais de la pluie.

Le vignoble du Château de Bioul est une histoire de passionnés. Sa production annuelle peut atteindre 50.000 bouteilles. Ses principaux ennemis météorologiques restent les gelées de printemps. Grâce à une expérience grandissante, le domaine a pu sauver sa récolte de cette année lors de ces gelées.

Le vignoble du Château de Bioul ne craint pas trop la sécheresse actuelle, pour peu qu'il pleuve un peu cette semaine. La chaleur présenterait même certains avantages pour la gestion des vignes.

Retrouvez l'article original sur MAtélé