Anhée 5537

L'entretien des cimetières, un travail de l'ombre qui ne se limite pas à la Toussaint!

Rencontre avec un fossoyeur qui côtoie les tombes du cimetière de Nivelles quotidiennement...

Philippe Dertocle habite depuis 1992 dans le cimetière de Nivelles où il travaille en tant que fossoyeur. En plus d'entretenir les tombes, les allées, la pelouse et les haies, il est l'un des derniers fossoyeurs à encore vivre sur place. Philippe aime son métier, qui lui permet, contrairement à ce que l'on pourrait penser, d'être au contact des gens: "Au cimetière les gens parlent facilement. Ils arrivent seuls ici et ont besoin de se confier et on essaie de les réconforter quand c'est possible."

Déposer les fleurs sur les tombes et ne pas creuser de trous

"Il y a 6 cimetières à entretenir à Nivelles et nous sommes trois pour faire ce travail. Il y a de l'herbe partout donc déjà ça c'est beaucoup d'entretien, mais aussi les haies et les tombes..." explique Philippe Dertocle. En cette période de la Toussaint, les autorités communales de la Ville de Nivelles demandent de ne pas creuser de trous dans les allées et de déposer les fleurs sur les tombes. "Nous devons reboucher chaque trou pour éviter que les visiteurs ne se fassent une entorse en marchant dedans" explique le fossoyeur. Pour le nettoyage des tombes, Philippe donne également quelques conseils: il faut uniquement utiliser de l'eau et oublier la javel et le vinaigre. Ces derniers endommagent l'herbe aux alentours.

TV COM