Anhée 5537

Elections à Anhée: face à Piette, l'opposition cogite

Luc Piette, inamovible bourgmestre d’Anhée depuis 1995, est-il indétrônable ? Face à la confortable majorité absolue dont il dispose, l’opposition peine à trouver une stratégie.

Treize sièges pour IC, six pour l'opposition Autrement : l'équilibre politique résultant des urnes en 2012 est quasi invariable depuis trois élections. Luc Piette, à la tête d'une liste IC, aurait pu pâtir sous cette législature d'une nouvelle dynamique insufflée par l'ambitieuse Véronique Gilles, qui avait grappillé les deux nouveaux sièges du conseil et en avait pris un à Piette. Mais le groupe Autrement avait réussi le tour de force consistant à transformer la victoire en mélodrame en se débarrassant de son leader et en cassant la dynamique.

A un an des élections, Luc Piette n'a pas l'intention de changer de stratégie : le principe d'une liste d'ouverture Intérêts communaux, sans étiquette politique spécifique, est reconduit : « Nous allons seulement lancer le recrutement », glisse-t-il. Don't change a winning team (on ne change pas une équipe qui gagne): l'adage est bien connu.

Tâtonnements

De fait, face à lui, il y aura la liste Autrement, dont on ignore qui la conduira, ce qui n'augure a priori pas d'un rouleau compresseur électoral. En 2012, les scores s'étaient tenus dans un mouchoir entre Jean Theunissen, Yves Mouton et Juan de Hemptinne. Lors de notre débat à mi-mandat, aucun d'eux n'avait repris le flambeau d'un leadership affirmé.

Et puis il y aura une liste tendance Ecolo emmenée par Steve Tonneaux qui espère prendre sa revanche sur 2012, puisque les verts avaient loupé leur premier siège à une poignée de voix près.

Là où cela se complique, c'est qu'on se tâte de part et d'autre, entre Autrement et Ecolo, pour soupeser les chances et les risques d'une fusion pure et simple des listes. Deuxième scénario sur la table : un maintien de deux listes mais avec l'option d'un transfert de certains noms de la première liste pour renforcer la deuxième.

Ecolo a le vent en poupe

La clé Imperiali de répartition des sièges lors des élections communales avantage les grosses listes : il est donc de l'intérêt mathématique de l'opposition de ne présenter qu'une liste face à IC. Mais politiquement, Ecolo a le vent en poupe en ce moment et tout l'équipage Autrement ne se résoudrait pas à passer sous un étendard « éco-citoyen ».

Une réunion d'Autrement, il y a une semaine, aurait dû aboutir à une décision qui aurait au moins eu le mérite de soulager tout le monde d'un débat quasi existentiel, mais la prise de décision a été postposée. Cogitations, encore...

Retrouvez l'article original sur MAtélé