Anhée 5537

Awé Awards: les nominés de la catégorie "Demain"

Jusqu'au 24 mai, ne manquez pas l'occasion de voter pour votre éleveur préféré lors des Awé Awards 2018, une cérémonie 100% locale qui récompense travail, cohésion sociale, savoir-faire et innovation dans le secteur agricole. Découvrez sans plus tarder les quatre candidats de la catégorie "Demain".

L’Awé Award  "Demain" souligne la dimension innovante, novatrice qui s'inscrit dans le travail de toute personne ou groupement actif(-ve) dans le monde de l’élevage. Quatre éleveurs sont nominés dans cette catégorie pour leur capacité à apporter, au travers de leurs initiatives, un souffle nouveau et des solutions concrètes répondant aux enjeux planétaires dans une dynamique agricole positive et concrète, et ce, dans la philosophie du documentaire "Demain", réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent en 2015, soit de manière enthousiaste, écologiste et humaniste.

Découvrez ci-dessous les quatre candidats retenus dans la catégorie "Demain".


Vous souhaitez voter pour l'un d'entre-eux? C'est facile: Envoyez par sms le numéro de votre éleveur préféré (DEM05, DEM06, DEM07 ou DEM08) au 6019 (0,50 EUR/SMS envoyé).

Vous préférez voter par Facebook? Rendez-vous sur cette page!

Vous en voulez plus? Retrouvez d'autres candidats et leurs projets dans deux autres catégories "ambassadeur" ou "coups de coeur".

05. Daniel et Suzanne Collienne – Coquettes aux prés


LEURS ATOUTS EN TERME D'INNOVATION

Daniel et Suzanne gèrent une exploitation laitière en polyculture-élevage à Sprimont, le tout en agriculture biologique. Depuis peu, ils se sont entourés de poules qui produisent des œufs de pâturage bio, tout en profitant de l’abri d’un poulailler mobile. Daniel et Suzanne font en effet du bien-être animal leur priorité. Ils mettent ainsi en œuvre toute technique allant dans ce sens : pâturage, paillot, rations optimales pour l’éthologie des animaux avant les objectifs de performance, le tout avec des ressources uniquement produites sur la ferme.

Depuis l’installation de leur poulailler, Daniel et Suzanne ont déjà réalisé 12 visites " personnalisées ", à la demande de producteurs intéressés, et ils ont reçu également 2 visites de classe de l’IPEA de La Reid. Enfin, ils ont déposé leur candidature pour être reconnu Centre de Référence et d’Expérimentation (CRE) au niveau de la Région wallonne, et pour être certifié " Prix juste ". Ces deux demandes sont en cours de validation.


LES PROJETS de DANIEL et SUZANNE

Leur projet, qu’ils ont concrétisé en 2017, porte sur la production d’œufs de pâturage. Et leur souhait pour la suite, c’est de développer ce mode de production et de créer un groupement de producteurs et une coopérative autour de cette manière de produire.

 

Vous voulez en savoir encore plus sur ce candidat "Demain" ? Consultez le site de la ferme ou la page des awé awards.

Pour voter pour Daniel et Suzanne, envoyez par SMS le code DEM05 (50 centimes le message)

06. Daniel Coulonval - La Ferme de la Roche Madou


SON SAVOIR-FAIRE

La ferme de la Roche Madou à Vierves-sur-Viroin se caractérise par la production de lait et de viande. Le cheptel laitier de race Holstein produit quelque 900.000 litres de lait par an, il est suivi mensuellement par l’Association wallonne de l’élevage, via le contrôle laitier. Daniel et son associé mettent un accent tout particulier sur l’alimentation, la reproduction et le bien-être animal, dans un seul but … " la bonne santé ". C'est sur les mêmes critères que l'atelier viande bovine fonctionne, en utilisant un maximum de fourrages produits sur l’exploitation. Toute leur énergie, ils la consacrent au suivi de leur troupeau, à la reproduction et à la production, aux protocoles de soins, de vaccinations, de soins aux onglons, …. respectés rigoureusement.


SES ATOUTS EN TERME D'INNOVATION

Outre les productions classiques rencontrées en Famenne, l’exploitation s’est diversifiée en 2017 dans la production d’énergies et d’engrais organiques. Une station de bio-méthanisation agricole a été installée et fonctionne à l’optimum. Elle produit de l’électricité verte, de la chaleur et du digestat (processus de méthanisation de la matière organique), qui est valorisé sur les terrains de l’exploitation.

La particularité de Daniel et de son associé, c’est leur engagement, tant dans le développement de leur exploitation (durabilité, autonomie, …), que dans le développement de leur territoire (économie circulaire, communication sur leur métier, …).

 

LES PROJETS de DANIEL

Daniel et son associé rêvent d’avoir un revenu plus stable. Et en matière de projet, ils ont dans " leurs cartons " l’installation d’une station de gaz naturel voiture.

 

Vous voulez en savoir encore plus sur ce candidat "Demain"? Consultez le site de la ferme ou la page des awé awards.

Pour voter pour Daniel, envoyez par SMS le code DEM06 (50 centimes le message)

07. Jacques Faux – La Ferme Saint-Michel


SON SAVOIR-FAIRE

Jacques est, avec son épouse, à la tête d’une ferme de polyculture et polyélevage en agriculture biologique. Sur 48 ha, la moitié est consacrée aux prairies ; l’autre moitié se partage entre cultures fourragères, céréales, protéagineux et haricots. A la ferme Saint-Michel, on trouve une petite centaine d’animaux de race limousine, mais aussi un élevage de volailles fermières (poulets, dindes, canards, pintades) ainsi que quelques porcs, les deux étant destinés à la vente directe.

La ferme dispose également de son propre magasin, qui ouvre tous les samedis, ainsi que d’un gîte à la ferme, qui peut accueillir jusqu’à 9 personnes. Jacques est également membre-administrateur de la coopérative Coprosain.


SES ATOUTS EN TERME D'INNOVATION

Le point fort de Jacques, c’est sa recherche perpétuelle d’autonomie alimentaire pour nourrir ses animaux, outre l’amélioration génétique de son troupeau limousin. Son côté scientifique l’a toujours amené à entreprendre des actions sur son exploitation dans une réflexion globale, avec une vision à long terme.

En ce qui concerne l’alimentation, leurs animaux ont toujours été largement nourris à partir d’aliments produits à la ferme. Jusqu’en 2013, la ration hivernale était constituée d’une base de pulpes de betterave surpressées obtenues en ayant droit et d’ensilages d’herbe et de maïs. Depuis 2014, un mélange de seigle immature et ray-grass s’est substitué aux maïs et pulpes. Au niveau de la protéine, Jacques a opté pour des prairies temporaires de luzerne et graminées, ainsi que, durant plusieurs années, pour la culture de pois protéagineux.

Le niveau d’autonomie alimentaire atteignait 95% en 2013-2014. Dans un tel contexte, convertir la ferme Saint-Michel à l’agriculture biologique n’était plus qu’une formalité et constituait la suite logique du raisonnement de Jacques et sa famille vers plus d’autonomie et de qualité.

 

LES RÊVES de JACQUES

Que le consommateur garde sa confiance aux éleveurs locaux et autonomes, qui commercialisent leurs produits en circuits courts.
 

Vous voulez en savoir encore plus sur ce candidat "Demain"? Consultez le site de la ferme ou la page des awé awards.

Pour voter pour Jacques, envoyez par SMS le code DEM07 (50 centimes le message)

08. Marguerite Happy Cow Scrl


SON SAVOIR-FAIRE

Marguerite Happy Cow, devenue une coopérative à taille humaine en septembre 2017 implique la collaboration entre tous les maillons de la filière laitière: des producteurs laitiers (situés dans la région de Herve), un collecteur (Milcobel), un producteur d’aliments pour bétail (SCAR), deux transformateurs (la fromagerie Herve Société et la fromagerie Régal) et des consom’acteurs qui travaillent ensemble à plus d'équité au niveau salarial. Au sein de la coopérative, tous s'engagent à produire un lait de qualité différenciée, qui sera transformé en produits locaux et naturels, à plus haute valeur ajoutée. Valeur qui est ensuite redistribuée au sein de la filière, via une prime variable aux producteurs laitiers.

SES ATOUTS EN TERME D'INNOVATION et d'ACTION

Au cours des deux dernières années, les actions menées par Marguerite Happy Cow ont été :

  • La création de la coopérative en septembre 2017
  • L’engagement d'un directeur à mi-temps pour développer la coopérative
  • L’installation d'un verger haute-tige chez un des producteurs laitiers en collaboration avec Natagora
  • La production de nouveaux fromages avec leur lait

L’ouverture du capital aux citoyens "Consom'acteurs" et la participation à un processus d'intelligence collective et sociocratique

LES PROJETS de la COPPERATIVE

Les membres de la coopérative souhaiteraient réinstaller une laiterie sur le plateau de Herve, au sein de leur coopérative. Ils souhaiteraient également développer l’agro-foresterie au sein de la filière.
 

Vous voulez en savoir encore plus sur ce candidat "Demain"? Consultez le site de la coopérative ou la page des awé awards.

Pour voter pour la coopérative Marguerite Happy Cow, envoyez par SMS le code DEM08 (50 centimes le message)