Anhée 5537

Attention aux faux agents de la SWDE: voici quelques conseils pour les démasquer

Les cas de personnes se faisant passer pour des agents de la Société wallonne des eaux afin de s'introduire chez des particuliers se multiplient ces derniers temps. 

La SWDE donne dès lors quelques conseils pour reconnaître les vrais agents et éviter de se faire avoir.

1. La SWDE ne distribue pas de l'eau partout en Wallonie

Vérifiez donc bien que vous êtes clients de la SWDE. Le nom de votre distributeur d'eau se trouve sur votre facture.

2. Les visites d'un agent sans rendez-vous sont rares

Les relevés d’index ne se font plus par des agents de la SWDE. En cas d’incident, l’essentiel des interventions (en ce compris les prélèvements pour analyse) s’effectue en voirie. Si un incident concerne la connexion au compteur à l’intérieur du domicile, l’intervention se fait suite à l’appel du client concerné, précise la Société wallonne des eaux.

3. Les agents de la SWDE ont un logo sur leur uniforme

Ce logo est présent en blanc sur la poitrine et dans le dos des polos, pulls, polaires et vestes imperméables.

4. Les agents se déplacent à bord de véhicules siglés

Ils se déplacent systématiquement à bord de camionnette avec le sigle de la SWDE sur toute la hauteur des deux côtés arrière, avec un numéro de série sur la porte arrière et deux gyrophares orange.

5. Les agents ont une carte du personnel

Un agent de la SWDE est muni d’une carte du personnel avec son nom, sa photo et le logo de la société. Les procédures de la SWDE prévoient que le client peut en exiger la présentation et si l’agent n’est pas en mesure de la produire, le client peut refuser l’accès à son immeuble. C’est l’élément essentiel pour s’assurer qu’il s’agit d’un agent SWDE.

6. Appelez le 087 87 87 87 pour vérifier l'identité de l'agent

Un agent de la SWDE est répertorié au sein du personnel de l’entreprise par un numéro de matricule. En cas de doute, il est possible pour le client d’appeler le 087/87.87.87 pour vérifier son identité.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF