Yvoir 5530

Le chantier de la centrale hydroélectrique de l'écluse d'Anseremme a repris

4 barrages sont en travaux pour des nouvelles centrales hydroélectriques. Quand toutes les centrales de la Haute-Meuse seront équipées et en fonctionnement, elles fourniront l'électricité de 18000 ménages

Depuis huit jours les travaux vont bon train sur les quatre barrages de la haute Meuse. A Rivière, à Houx, à Dinant et à Anseremme, on va installer des centrales hydroélectriques sur des dalles en béton réalisées sur le lit du fleuve. Et pour cela, il faut travailler à sec et réaliser un batardeau, une zone étanche par rapport au cours d'eau.

A Anseremme, la digue de béton est en cours de reconstitution

A Anseremme, vu la hausse des débits ( de 38 m3 par seconde, le débit est passé à 80m3 à cause des pluies intenses), les digues de terre ont cédé et noyé le site. Actuellement, l'entreprise s'affaire à reconstituer ces digues pour pouvoir redémarrer le chantier. Les ingénieurs de la Région wallonne sont confiants. Cela devrait être possible dans le temps qui reste aux entreprises qui sont sur place.

La dalle ne peut être réalisée qu' à sec

Si on construit une dalle de béton pour poser la centrale, c'est pour éviter l'érosion du lit du fleuve, rendant la structure instable et donc mettant son fonctionnement en danger. Le travail n'est possible qu'à sec, la centrale hydroélectrique qui va venir se poser doit trouver une dalle plate et lissée, calculée au millimètre près.

Pas de soucis à Dinant, Houx et Rivière

Sur les trois autres chantiers, il n'y a pas de soucis majeurs à déplorer, le travail suit son cours. Outre la réalisation d'une zone étanche permettant la construction de la dalle, il y a une autre opération, c'est l'allongement des piles qui soutiennent le volet des barrages. Celà servira à poser la structure de la station hydroélectrique et plus précisément les grues qui devront la relever en cas de grosses crues.

De l'électricité pour 18000 ménages

D'ici quelques mois, ces structures métalliques, contenant les turbines trouveront place dans les différents sites. Elles sont construites dans une usine wallonne, la société Rutten Electromécanique d'Herstal. A terme, quand les 7 centrales de la Haute-Meuse seront opérationnelles ( Hun, Waulsort, Hastière fonctionnent déjà) ce ne sont pas moins de 18000 ménages qui seront alimentés par ces centrales qui pourront fournir 62 millions de Kw par an.

4 barrages sont en travaux pour des nouvelles centrales hydroélectriques. Quand toutes les centrales de la Haute-Meuse seront équipées et en fonctionnement, elles fourniront l'électricité de 18000 ménages

Retrouvez l'article original sur MAtélé