Yvoir 5530

Dernier acte de la destruction du pont de Godinne

C'en est fini du pont de Godinne ! Après 70 ans passés à enjamber fièrement la Meuse, la destruction de l'édifice a commencé dans la nuit de mardi à mercredi. Jeudi, il ne restera plus que les piliers du pont.

La nuit de mardi à mercredi, la destruction des poutres et du tablier du pont de Godinne au dessus de la Meuse a commencé, continuant ainsi les premières destructions faites depuis la berge. Construit en 1948, le pont ne répondait plus aux normes. Le chômage de la Meuse est l'occasion rêvée pour entreprendre les travaux dans le lit du fleuve, bien que les moyens mis en place restent pharaoniques, explique Stéphane Dupont, chef de projet au SPW :

L'entrepreneur a apporté neuf mille tonnes d'empierrement afin de faire une rampe d'accès aux pieds du pont. Il a aussi créé un pont provisoire de 10 mètres, pour permettre l'écoulement de la Meuse.

En effet, bien que fortement abaissée, la Meuse s'écoule encore à près de 45 mètres cube par seconde. Ce qui a posé des problèmes durant la nuit.

Nous avons un petit peu de retard, on a eu quelques soucis à aller chercher les déchets de béton au niveau du lit du fleuve où l'eau s'écoule. L'entrepreneur adapte ces modes d'exécution afin de pouvoir garantir la fin du chantier pour demain matin.

Après la démolition, les piliers du pont seront renforcés et adaptés pour accueillir une nouvelle structure en acier. Le pont de Godinne étant actuellement le plus bas de la Haute-Meuse, il sera réhaussé pour permettre une circulation plus facile des bateaux. La route et les trottoirs seront eux plus larges. Le nouveau pont devrait être fini fin juin 2018.

C'en est fini du pont de Godinne ! Après 70 ans passés à enjamber fièrement la Meuse, la destruction de l'édifice a commencé dans la nuit de mardi à mercredi. Jeudi, il ne restera plus que les piliers du pont.

Retrouvez l'article original sur MAtélé