Dinant 5500

Voici pourquoi La Flobette de Furfooz a dû fermer ses portes

La Flobette a dû fermer sur ordre de la police. Une décision injuste selon la gérante. Le système de consignes des boissons est en cause.

La Flobette est l'un des arrêts privilégiés des kayakistes qui font la descente de la Lesse. Avec la réouverture de cette activité, le snack a vu le nombre de clients potentiels augmenter. Depuis le week-end dernier, il est impossible d'acheter un rafraîchissement à La Flobette puisque l'établissement a dû fermer ses portes sur ordre de la police. Une décision que la gérante, Florence Lebailly, ne comprend pas:

Lorsque la police est venue, elle m'a expliqué qu'il s'agissait d'un débit de boissons et c'est la raison pour laquelle je devais fermer. Cet argument n'est pas valable puisqu'il n'est interdit nulle part de vendre des boissons. Toutes les friteries en vendent.

La Flobette est un établissement zéro déchet. Les contenants sont donc consignés et c'est pour cette raison que l'établissement a dû fermer ses portes, le chef de la police Haute-Meuse, Bernard Dehon, détaille:

Le take away, c'est vendre un produit avec lequel le client repart tout de suite. Lorsque les gens ont des gobelets, ils consomment sur place pour les rendre ensuite. La terrasse étant fermée, les clients consomment l'alcool qu'ils viennent d'acheter sur la voie publique et ça aussi c'est interdit.

Ce point de vue, la gérante ne le partage pas puisque des casiers étaient placés le long du chemin pour éviter les arrêts, explique-t-elle:

On a installé des casiers pour que les gens ne puissent pas revenir au bar rendre leurs bouteilles. Les personnes qui étaient en kayaks, je les laissais partir sans consigner leurs bouteilles et en leur demandant bien de ne pas jeter leurs contenants dans la Lesse. Le jour de la venue des policiers, ils ne m'ont pas parlé de la question des contenants. On aurait pu essayer de trouver des solutions plutôt que de m'obliger à fermer.

Pour trouver des solutions, la gestion du public venu pour descendre la Lesse est inévitable. Dinant-Evasion précise avoir sept membres de son personnel qui travaillent à faire respecter les mesures de sécurité. La police de son côté fait des patrouilles et assure faire tout son possible pour que tout le monde soit traité de la même façon, ajoute le chef de zone:

Il y a toujours des gens qui essayent de contourner les règles. On essaye de faire les choses avec du bon sens et de garder de l'équité. Certains sont plus irascibles que d'autres simplement.

L'établissement restera donc fermé et espère pouvoir rouvrir ses portes le 8 juin comme tous les établissements horeca.

La Flobette a dû fermer sur ordre de la police. Une décision injuste selon la gérante. Le système de consignes des boissons est en cause.

Retrouvez l'article original sur MAtélé