Dinant 5500

Le réseau hospitalier namurois est né !

Depuis le 1er janvier, les six hôpitaux généralistes de la Province de Namur forment le réseau hospitalier namurois (RHN). Objectif : trouver une réponse durable à l'évolution de l'accès aux soins de santé.

C'est officiel le RHN, le réseau hospitalier namurois, est né ! Le projet rassemble six hôpitaux namurois : les trois sites du CHU-UCL Namur, la Clinique Saint-Luc de Bouge et les deux implantations. Le réseau namurois va progressivement redessiner le paysage hôspitalier tel qu'on le connaît aujourd'hui dans la Province de Namur. 

Garantir les meilleurs soins

La première étape va être de définir le projet médical commun et cela va prendre du temps. Il faudra attendre quelques années avant de voir les premières applications concrètes. L'objectif est de trouver une réponse durable à l'évolution de l'accès aux soins de santé, en ce compris l'évolution des financements. Le réseau veut aussi encourager l'évolution des pratiques médicales. L'accès garanti à du matériel et du personnel spécialisé : voilà un avantage concret du réseau hospitalier namurois. Benoit Libert, directeur du CHU UCL Namur.

Nous avons plus de chances de recevoir du matériel spécialisé si nous sommes un groupe. Les dossiers de candidature que nous rentrerons auront plus de poids. Nous allons pouvoir bénéficier de technologies auxquelles nous n'aurions pas eu accès en les demandant seul. 

[video2] 

Pas de fusion au programme

Pour les directeurs des différents établissements du réseau, il est encore trop tôt que pour parler d'éventuelles fusions ou spécialisations de certains hôpitaux. Dans son communiqué de presse, le réseau hospitalier namurois parle de la création d'une collaboration et non d'une restructuration. Le directeur du CHU-UCL Namur l'affirme: aucun emploi n'est menacé.

Si nous avons l'opportunité de développer des projets internes au réseau, nous allons même avoir besoin de plus de personnes. 

[video3] 

Aujourd'hui, le réseau hospitalier namurois a une page blanche pour construire le tout nouveau projet médical de la Province de Namur. Il dispose déjà d'un appui solide. Il représente 8.500 collaborateurs, 2.000 lits et presque 1 millions de consultations médicales annuelles. Ce projet est avant tout une obligation légale. En effet, il s'agit d'une réforme prônée par la ministre Maggie De Block. Le projet complet est de créer 25 réseaux dans toute la Belgique : 8 en Wallonie, 4 à Bruxelles et 13 en Flandre. La date butoir de création était fixée au 1er Janvier 2020. Pour le RHN, c'est donc chose faite.

Retrouvez l'article original sur MAtélé