Dinant 5500

L’opposition dinantaise veut exonérer les commerçants de certaines taxes

La liste LDB de Dinant propose d’exonérer les commerçants de certaines taxes. La majorité y réfléchit également mais estime que c’est trop tôt pour faire des promesses.

Suite à l'épidémie de coronavirus qui prive les commerçants de leur gagne-pain, l'opposition dinantaise propose une solution: les exonérer de certaines taxes. Le groupe LDB a ainsi listé toute une série de taxes comme, notamment, celle sur les débits de boissons, sur les enseignes, sur les terrasses, sur les kayaks mais aussi la taxe de séjour qui entraînerait ipso facto une diminution de la dotation à la Maison du Tourisme.

Selon Victor Floymont, conseiller communal LDB, toutes ces exonérations coûteraient, si on y ajoute le manque à gagner sur les horodateurs, 700.000€. Cette somme serait en partie compensée par la diminution des dépenses en personnel (notamment grâce à des départs volontaires et des mises à la pension qui n'ont pas encore été remplacés). Ces économies atteindraient 200.000€. Le demi-million restant pourrait provenir du fonds de réserve.

Il faut veiller au budget communal mais on a un beau bas de laine. C'est dommage de puiser dans le fond de réserve mais il faut aider les Dinantais qui en ont besoin.

La liste LDB envisage une exonération pour toute l'année 2020 même si la période estivale devait être une réussite sur le plan touristique.

Je ne suis pas sûr qu'on puisse légalement exonérer les taxes pour seulement une partie de l'année. Mais nous faisons une proposition qu'on veut constructive. Cela doit être une discussion menée main dans la main avec la majorité, la minorité et les secteurs concernés.

La majorité d'accord sur le principe

Le Bourgmestre Axel Tixhon, à qui nous avons appris la proposition de la minorité, se dit d'accord sur le principe. Le projet est même à l'étude au niveau du service des finances.

Nous sommes d'accord sur le principe mais je ne vois comment ils arrivent à ce montant-là. C'est trop tôt pour dire qu'il y aura une exonération sur toute l'année alors qu'on ne sait pas comment cela va évoluer. L'ampleur de cette exonération est impossible à déterminer aujourd'hui.

La majorité dinantaise est consciente que l'épidémie aura un impact sur l'activité touristique au-delà de la période de confinement mais selon elle, il est beaucoup trop tôt pour faire des promesses.

Retrouvez l'article original sur MAtélé