Dinant 5500

Jessica Donati, nouvelle directrice du Centre Culturel de Dinant: "Il faut oser la culture malgré les mesures sanitaires"

Le Centre Culturel de Dinant rouvre bientôt son rideau. Mais cette année, outre l'épidémie Covid, il y a également du neuf à la tête de l'institution. Exit Marc Baeken, place à Jessica Donati à la direction.

Au Centre Culturel de Dinant, on planche déjà sur les affiches des prochains spectacles et des prochaines activités de la rentrée. Derrière son bureau, Jessica Donati dirige la manoeuvre. Cette Havelangeoise de 42 ans est la nouvelle maitresse des lieux. Elle succède en effet à Marc Baeken à la direction de l'institution dinantaise:

C'est clair que, passer après des personnalités comme Marc et Bernadette, son épouse, c'est un défi. Mais il faut pouvoir s'affirmer.

Diplômée en cinéma et arts audiovisuels à l'Université de Liège, Jessica Donati s'est faite connaitre dans le milieu en développant, avec son mari, un lieu culturel à Verlée, dans son village. La Ripaille, c'est le nom de cette salle de spectacles et de concerts où les artistes sont en contact direct avec le public.

Ce que j'aime dans la culture, c'est la rencontre avec l'autre, pouvoir faire découvrir d'autres horizons à des publics différents. C'est aussi faciliter l'accès à cette culture.

Nina Simone ouvre le bal  

La nouvelle directrice arrive dans un contexte difficile pour la culture. Mais pas de grande révolution en perspective, elle compte s'inscrire dans la lignée de son prédecesseur:

A l'heure actuelle, il faut oser la culture malgré les mesures sanitaires, malgré le contexte. Il faut donner envie au public de revenir!

La réouverture de la saison culturelle est programmée le 13 octobre prochain avec "NinaLisa", un spectacle musical qui retrace la vie de la chanteuse de jazz Nina Simone. 

Le Centre Culturel de Dinant rouvre bientôt son rideau. Mais cette année, outre l'épidémie Covid, il y a également du neuf à la tête de l'institution. Exit Marc Baeken, place à Jessica Donati à la direction.

Retrouvez l'article original sur MAtélé