Dinant 5500

Grand feu ou compost, quel sort pour les sapins de Noël?

La Ville de Dinant alimente les grands feux de l'entité grâce aux sapins qui seront ramassés chez les particuliers. Un riverain a décidé d'interpeller les autorités au sujet de la pratique.

Lorsque les fêtes de fin d'année sont terminées, il faut décider du sort que l'on réserve à notre sapin. Certains seront ramassés et prendront la direction d'un parc de recyclage pour être compostés. D'autres, finiront sur le bûcher lors de grands feux de village. C'est le cas à côté du terrain de football d'Anseremme (Dinant), qui chaque année participe à la tradition. L'activité festive n'est toutefois pas sans impact sur l'environnement. En décembre dernier, Arnaud Siret, un habitant de l'entité, a décidé d'interpeller la commune à ce sujet : 

Je trouve cela inutile. Avant, lorsque je faisais un feu dans mon jardin, je reçevais la police et des plaintes. Je présume que lorsque ce sont des tonnes de branches qui brûlent, ce n'est pas sans conséquence. 

Pour ce Dinantais, la solution serait de diminuer le nombre d'évènements de ce genre et de privilégier plutôt le compostage des sapins récoltés dans des parcs prévus à cet effet. La Ville de Dinant ne voit pas les choses de la même manière. L'échevin de l'environnement Thierry Bodlet explique les raisons de ce choix : 

Nous ne devons pas sacrifier cette tradition pour des raisons environnementales. Il faut que nous puissons continuer à vivre malgré tout. Prochainement, nous allons lancer un groupe de travail qui sera chargé par exemple de planter des fleurs le long des voiries. C'est un moyen de compenser les inconvénients créés par les grands feux. 

La réflexion est lancée, mais l'heure n'est pas au changement à Dinant. Les grands feux auront bien lieu comme prévu et le ramassage des sapins naturels, lui, débutera le 13 janvier prochain. 

La Ville de Dinant alimente les grands feux de l'entité grâce aux sapins qui seront ramassés chez les particuliers. Un riverain a décidé d'interpeller les autorités au sujet de la pratique.

Retrouvez l'article original sur MAtélé