Dinant 5500

Françoise Reuviaux, artiste récup', créatrice et décoratrice d'intérieur

Françoise Reuviaux aime l'art par-dessus tout. A tel point qu'elle est partie dans tous les sens, avant qu'elle ne se recentre sur la peinture dans son atelier. Rencontre avec une artiste polyvalente.

Dinantaise d'origine, Françoise Reuviaux mène une vie tranquille de secrétaire médicale. Mais sa véritable passion, c'est la peinture et la création en autodidacte. En 2000, elle cherchait de quoi se distraire et finit par se lancer dans la décoration, un monde qu'elle a toujours apprécié. "J'ai une famille d'artistes, avec des peintres, des musiciens, des danseurs, détaille Françoise Reuviaux, désormais Profondevilloise. Vers 18 ans, c'est la musique qui m'attirait, notamment la musicothérapie et la danse. Mais la peinture a toujours eu ma préférence. Je suis allé à de nombreuses expositions dans ma jeunesse. J'en suis venue à faire de la décoration de meubles, et je me suis éclatée."

Ce domaine est comme une révélation : l'amusement et l'envie de creuser cette passion lui amènent un réel épanouissement personnel. A tel point que la créativité en elle se distingue souvent pendant la confection de ses œuvres. "Il suffit que je peigne un meuble, et je voudrai mettre un miroir au-dessus. Si je vois un tissu, j’aurai envie de le rajouter sur une toile. J'ai beaucoup de créativité quand je suis occupé à peindre. D'ailleurs, le powertex (une peinture acrylique qui colle et durcit les tissus et cartons, ndlr) me convient à merveille et est pratique pour développer ma créativité."

De l'art "récup' " et des formations d'art-thérapie

Le gros avantage du powertex est qu'il permet à Françoise d'exprimer sa créativité en y incluant divers objets qui n'ont plus d'utilité au sein de son atelier. Elle est en fait une adepte d'art récup'. "Dans les toiles, j’inclus des morceaux de tissus déjà utilisés, des napperons… Mais ça va aussi plus loin. J’ai un atelier avec des morceaux de bois après avoir fabriqué un miroir, donc je recrée un autre miroir avec ces bouts de bois, mais avec une forme différente pour ne pas jeter ce dont je n’ai pas besoin. Bref, je récupère tout ce que je trouve pour l’inclure dans mon art."

A côté, Françoise Reuviaux organise aussi des ateliers pour faire découvrir cette passion pour l'art aux motivés. Mais elle souhaite aller plus loin encore : suivre des formations d'art-thérapie. "Les ateliers, c’était pour faire découvrir cette passion aux autres. Les gens viennent, ils arrivent en se croyant incapables de faire une œuvre, mais repartent heureux, en se disant qu’ils peuvent le faire, après qu’on ait échangé quelques heures. C'est de là que vient cette envie de suivre une formation d’art-thérapie."

Cette femme épanouie souhaite donc aider les autres à s'épanouir au travers de l'art.

Pour la suivre, rendez-vous sur sa page Facebook, https://www.facebook.com/atelierdefrance1/