Dinant 5500

Dinant : de plus en plus de patients pour le test du COVID-19

Le centre de testing COVID-19 de Dinant voit le nombre de demandes de tests augmenter. Une situation qui s’explique par le retour de vacances, mais aussi parce que la population n’est plus confinée.

Le canton du Valais en Suisse est passé en zone rouge vendredi dernier. Plusieurs Belges revenus de cette zone sont donc dans l'obligation de faire un test COVID-19 et d'observer une quatorzaine. Cette situation occasionne une progression du nombre de demandes de tests. C'est le cas de Ross que nous avons rencontré au centre de testing de Dinant. Il explique avoir pourtant pris toutes les précautions pour éviter ce scenario:

J'ai rempli un document indiquant l'endroit où je suis allé en vacances. Quand je suis revenu en Belgique, j'ai reçu un sms m'expliquant que je devais être testé. Une fois sur place, le médecin me dit que je dois d'abord passer par mon médecin traitant, ce qui n'est pas précisé clairement dans le sms que m'a envoyé le gouvernement.

Ce sms, Pascal et sa famille qui reviennent de la même zone que Ross ne l'ont pas reçu. Ils sont passés par leur médecin traitant et sont tous les cinq venus passer le test. Ils commencent à se lasser des informations changeantes du gouvernement, comme le détaille le papa:

On a presque vu personne là-bas. On était dans les montagnes en randonnée et il y a moins de cas qu'en Belgique. Les enfants avaient des activités prévues qu'on doit annuler et moi-même je suis indépendant je dois de nouveau m'arrêter durant deux semaines. Ces mesures sont incompréhensibles.

48 personnes testées sur la journée

En plus de ces cafouillages, les équipes médicales doivent gérer de plus en plus de patients. Il est à noter que les tests effectués dans les centres de testing à proximité des hôpitaux sont des tests PCR. Cela veut dire qu'ils détectent la présence du virus dans le corps au moment du test. Ces lieux n'effectuent pas de tests sérologiques pour savoir si la personne a développé des anticorps, et donc qu'elle a déjà eu le virus. Le jour de notre visite, 48 personnes sont venues se faire tester. Ce chiffre est en constante augmentation en partie à cause du retour de vacances. C'est un constat que détaille Patricia Eeckeleers, médecin responsable du centre de testing de Dinant:

Le virus circule de nouveau en Belgique et c'est normal puisqu'on a déconfiné les gens, c'était donc prévu. Pour autant, la situation dans la province de Namur n'a rien d'alarmant. Sur plus de 1.400 tests effectués dans le centre dinantais ces trois derniers mois, seuls sept se sont révélés positifs.

Rappelons que ces centres de testing ne peuvent être utilisés que sur ordonnance médicale. Les tests COVID-19 demandés par des pays sont à la charge du patient et doivent donc s'effectuer dans un cabinet médical. Le patient devra donc s'acquitter de la somme de 43,68€ pour payer le test de sa poche et non via l'INAMI.

Retrouvez l'article original sur MAtélé