Dinant 5500

Brother Eagles: «On ne se sent pas soutenus par les autorités communales dinantaises»

Les Brother Eagles organisaient le weekend dernier un festival dans les rues de Dinant. Aujourd'hui, leur président dénonce le manque de soutien de la part de la ville. Le Bourgmestre réfute les accusations.

Après le beau succès du festival des Brother Eagles ce weekend à Dinant, son président Philippe François fait part de son amertume, notamment sur les réseaux sociaux.  Il nous le confirme, il regrette le manque de soutien de la part des autorités communales dinantaises :

On se sent boudés, pas du tout encouragés. A part le premier échevin, Robert Closset, je n'ai vu personne des autorités communales à l'un des plus grands événements que la ville a connus. On a eu d'énormes difficultés, tout serait plus simple si on nous écoutait.

Concrètement, les Brother Eagles reprochent à la ville de ne pas avoir pu disposer de parkings « de réserve » à l'Hôtel de Ville et au centre culturel, de ne pas avoir pu mettre les marchands sur la Croisette dos à la Meuse et surtout d'avoir obtenu l'ordonnance qui organise tout cela seulement cinq jours avant l'événement.

Heureusement que nous nous sommes organisés entre nous parce qu'être prévenus si tard qu'on n'aurait pas les parkings de réserve et les déviations demandées, ça aurait pu être problématique. Dans ce genre d'événements, on ne sait jamais prédire exactement le nombre de participants.

«Il faut partager l'espace public»

Du côté des autorités communales, on a évidemment une autre lecture des événements. Axel Tixhon, le Bourgmestre, se défend de ne pas soutenir les motards et ne comprend pas les critiques formulées :

Venir dire que l'événement n'est pas soutenu, certainement pas. On n'a fermé que trois fois le Boulevard Sasserath cette année, le 21 juillet, le 15 août et pour ce festival. Ils ont eu tout le parking place Roi Albert pendant 4 jours, personne n'a jamais eu cela. Tout ce qu'ils ont demandé, ils l'ont obtenu. Pour les deux parkings de réserve, il y avait d'autres activités, notamment un mariage, et d'autres associations qui organisaient des événements ce weekend-là. Il faut partager !

Pour les marchands le long de la Croisette, Axel Tixhon assure que la règle est la même pour tout le monde: on doit s'aligner dos à la rue pour permettre une meilleure circulation le long du fleuve. Le Bourgmestre rappelle aussi que sa responsabilité est de gérer l'espace public pour que tous, les amateurs de motos comme les autres, puissent en profiter.

Les Brother Eagles attendront une réunion de débriefing avec les autorités communales avant de prendre position mais ils avertissent :

On aime Dinant mais aux Brother Eagles, on n'impose rien. Si cela ne nous convient pas, on ira ailleurs.

Retrouvez l'article original sur MAtélé