Dinant 5500

Arroser ses fleurs avec l'eau de la Meuse? Tentant mais illégal sans autorisation!

Arroser les plantations communales avec l’eau de la Meuse, l'idée séduit la capitale wallonne. A Dinant, c'est déjà le cas. L'ennui est que ce système nécessite une autorisation de la Région.

L'eau salvatrice pour les fleurs dinantaises, elle vient de la Meuse voisine. Depuis 12 ans déjà, la commune utilise l'eau du fleuve pour ses travaux qui ne nécessitent pas d'eau potable, explique Robert Closset l'échevin des travaux de la ville :

Lorsqu'ils arrosent les fleurs, c'est beaucoup plus facile pour les ouvriers de prendre l'eau dans la Meuse plutôt que de remonter jusqu'à l'atelier pour se fournir en eau.

Cette pratique, toute simple et tentante pour les communes qui bordent le fleuve, est pourtant soumise à autorisation. Pomper l'eau de la Meuse sans l'accord du service public de Wallonie (SPW) est une infraction. Les communes et les particuliers s'exposent à une amende proportionnelle à l'utilisation de l'eau qui est faite, précise Nicolas Yernaux, porte-parole du service public de Wallonie :

Toute commune qui voudrait utiliser l'eau de la Meuse doit demander une autorisation. De plus, les autorisations données le sont toujours pour des périodes déterminées. Ça peut arriver en cas de fortes sécheresses et pour des raisons horticoles. Si certaines communes voulaient structurer cette mesure pour avoir accès à l'eau tout le temps, cela poserait problème.

Robert Closset ignorait cette nécessité de faire une demande auprès du SPW :

Je ne savais pas qu'il fallait faire une demande d'autorisation. Nous savons que d'autres le font donc on s'est dit, pourquoi pas utiliser l'eau non potable de la Meuse ? Les nappes phréatiques sont rares sur Dinant, nous devons donc chercher d'autres solutions pour avoir de l'eau. Nous voulons faire des économies et je pense que nous ne sommes pas les seuls à le faire.

Contacté par nos soins, le bourgmestre de Dinant, Axel Thixon, explique que la commune s'engage à déposer les demandes nécessaires pour utiliser cette eau en toute légalité. En effet, selon la Région wallonne, limiter le pompage des cours d'eau est nécessaire pour les préserver.

Si toutes les communes de Wallonie font la même chose dans les cours d'eau, cela va poser problème pour la navigation au niveau du tirant d'eau. Cela risque aussi d'endommager la biodiversité des cours d'eau.

Des communes comme Hastière ou Anhée ont aussi fait des demandes pour utiliser l'eau de Meuse. Elles ont été refusées. À Anhée où l'on utilise l'eau de distribution, cela représente un budget annuel de 900 euros.

Arroser les plantations communales avec l’eau de la Meuse, l'idée séduit la capitale wallonne. A Dinant, c'est déjà le cas. L'ennui est que ce système nécessite une autorisation de la Région.

Retrouvez l'article original sur MAtélé