Ohey 5350

Une invention namuroise permet de pomper et de filtrer de l'eau au Bangladesh

Pari tenu pour une dizaine d'élèves du Centre scolaire namurois Asty-Moulin! Avec l'aide de leurs professeurs, et malgré quelques difficultés pratiques, ils ont récemment réussi à installer au Bangladesh une balançoire à bascule qui permet de pomper et de filtrer l'eau.

L'engin, conçu et construit à Namur, permet désormais aux écoliers de Shaluka, un village situé dans le delta du Gange, d'avoir gratuitement de l'eau potable. Un petit miracle dans ce pays où l'eau est très polluée. C'est l'aboutissement d'un projet qui allie créativité, enseignement, et échanges interculturels.

Réactions au Bangladesh


Paul Sourav, un habitant qui a suivi la concrétisation du projet au Bangladesh, a trouvé le projet formidable. Il résume l'enthousiasme partagé par les écoliers du village. "Les enfants ont trouvé cela très intéressant. Et très utile pour les gens du pays, le Bangladesh. Ils pensent qu'une mission comme celle-ci va considérablement changer leur vie. Jusqu'ici, ils avaient du mal à avoir de l'eau potable. Habituellement, l'eau n'est pas très propre. Elle contient souvent des bactéries et des virus. (NDLR: et même des traces d'arsenic). Ce qui génère des maladies. Donc, les enfants sont très contents et disent vraiment merci pour cette pompe, installée gratuitement par la délégation namuroise (avec l'aide d'une association). C'est un vrai bonheur pour eux. Ils sont très reconnaissants."

Aventure humaine

L'expérience était aussi une aventure humaine très enrichissante. Les jeunes namurois et leurs professeurs, ainsi que les habitants et les écoliers du Bangladesh, ont partagé leurs expériences de vie. Paul Sourav témoigne. "Les écoliers du village trouvent les Belges très sympathiques. Ils m'ont expliqué que les Namurois s'intéressaient vraiment beaucoup à leur vie: leur mode de vie, ce qu'ils font au quotidien, comment les enfants vont à l'école, etc... Il y a eu beaucoup de partage entres les villageois et les étudiants de Namur. Avec les professeurs aussi. Donc, c'était une expérience riche pour les Belges et pour les villageois. C'était vraiment beau à voir. Une très belle expérience avec eux!

Jean-Claude Hennuy

Retrouvez l'article original sur RTBF