Ohey 5350

PharmaStock : une plateforme pour faciliter la gestion des pharmacies en temps de crise

Développée par un Bruxellois, cette plateforme permet aux pharmacies d’indiquer leurs stocks de produits les plus demandés : gels, thermomètres, paracétamol ou encore masques et gants. Les clients peuvent ainsi éviter les déplacements inutiles. Pour que ça marche, elle doit encore se faire connaître.

En cette période de confinement, les pharmacies restent ouvertes. Et vu la crise sanitaire que nous connaissons, celles et ceux qui y travaillent sont en première ligne. Comme les autres commerces ouverts, elles doivent prendre des mesures de précautions pour éviter toute contamination. Alors on s’organise à coup de film plastique, files extérieures et autres méthodes qui nous paraissaient encore inimaginables il y a quelques jours.

“Ma femme adorée est pharmacienne et depuis quelques semaines déjà, elle rentre épuisée tous les jours mais avec tellement de courage et de bon sensnous explique Martin Renchon, ce Bruxellois à l’origine de PharmaStock, “En l’écoutant, et étant moi-même dans l’informatique et coincé à la maison, j’ai créé un outil web sur lequel on affiche la disponibilité des produits les plus demandés (masques, gants, gel etc.) en temps réel pour à la fois diminuer la charge de travail du personnel et permettre une meilleure information auprès du public”.

Comment ça marche ?

Pour l’instant la seule manière de se procurer un produit en pharmacie, c’est d’y aller et prendre le risque qu’il y ait une rupture de stock. Si c’est le cas, il faut poursuivre son chemin vers une deuxième pharmacie et ainsi de suite.

Autant dire que cette pratique n’est pas la plus recommandée à l’heure du confinement. La situation n’est pas idéale non plus pour les professionnel.le.s “le pharmacien qui pourrait se concentrer à des tâches plus importantes au lieux de répondre des dizaines de fois par jour : il n’y a plus de gel, il n’y a plus de masques etc” poursuit Martin Renchon.

C’est ici que Pharmastock entre en jeu. L’outil reprend une courte liste des produits les plus demandés et la pharmacie qui l’utilise peut simplement indiquer pour chacun de ces produits s’il y a du stock ou non. Un simple choix binaire qui peut facilement être rempli et actualisé dans la journée. Les client.e.s pourront dès lors voir sur leur ordinateur ou leur smartphone l’état du stock. Plusieurs options peuvent s’y ajouter, la possibilité de réserver le produit (en quantité raisonnable) et la possibilité d’établir une heure de rendez-vous pour venir le collecter.

Il est aussi possible d’imprimer un QR code et de le coller à l’entrée de sa pharmacie, les client.e.s pourront alors le scanner et découvrir l’état des stocks.

Maintenant pour que ça fonctionne, il faut que plusieurs pharmacies s’y inscrivent. Plus il y en a, plus la plateforme sera efficace.

“On reçoit de nombreux appels d’officines intéressées, le problème c’est qu’elles nous disent ne pas avoir le temps. On se démène encore pour qu’elles aient le moins de tâches possible à réaliser, cet outil est en pleine évolution”.

Cette initiative nous montre une nouvelle fois l’utilité du numérique dans ce genre de situation, “et nous ne le faisons pas pour nous faire de l’argent sur le dos des pharmacies” explique Martin Renchon qui a perdu la plupart de ses clients habituels en raison du confinement. “On le fait pour aider, à des prix démocratiques. On ne va pas gagner notre vie avec ça”. Comptez 100 euros pour l’installation de la plateforme et ensuite 10 euros par mois pour un abonnement qui peut se stopper à tout moment.

Pour les pharmacies ou les client.e.s intéressé.e.s ça se passe ici sur le site : www.pharmastock.info

BX1