Ohey 5350

Où faire son blocus de Noël?

Les étudiants entament leur sixième semaine de cours. Tous le savent : « semaine 6, tu bosses ou tu bisses » !

Quelques semaines avant le blocus, la rédaction de Vivre Ici fait le grand état des lieux !

A la maison

C’est certainement une valeur sûre ! Vous pourrez (re-)plonger tranquillement dans vos syllabus, dans la pièce qu’il vous conviendra. Si c’est un bon plan pour certains, car ils seront aux petits soins de leurs parents, le risque d’être distrait est aussi très grand !

Au kot

Le kot vous semblera particulièrement calme. Vous risquez même de vous sentir bien seul, car il est probablement déserté par vos kokoteurs. Il y a certainement moins de chance d’être distrait mais il vous faudra prévoir du temps pour faire des courses et vous faire à manger !

A l'Université

Traditionnellement, les bibliothèques sont prises d’assaut pour le silence qui y règne. Il vous faudra vous lever tôt, pour trouver de la place. En échange? Calme et ouvrages à portée de main. Inutile donc d’apporter son ordinateur, les syllabus suffisent. Souvent, la 4 G est difficile à capter entre les bouquins. Facebook vous quittera le temps du blocus !

Vu la forte demande, de plus en plus d’Universités et de Hautes-Ecoles mettent à disposition de leurs étudiants d'autres locaux. Ils sont souvent plus grands, avec parfois des courants d’air, mais ils restent ouverts bien plus tard que les bibliothèques !

Plus d'infos? ULG ; ULB ; UCL

Dans un couvent, un monastère ou une abbaye

C’est tendance, depuis une vingtaine d’années. Le blocus est rythmé par l’atmosphère des lieux, dîner et souper à heure fixe. Les étudiants profitent du calme pour revoir leurs cours, et profitent des conseils des autres. Entre travail et convivialité, la dimension spirituelle est aussi très importante. Chaque soir, un temps de prière ou un échange avec un prêtre ou un moine est prévu. Certains étudiants participent aux offices des moines. Prix : entre 10 et 30 euros par nuit.

 

Liste (non exhaustive) de 10 lieux :

 

Abbaye notre dame de la paix - Chimay
Plus d’infos ? Ici

Abbaye de Soleilmont
Plus d’infos ? Ici

Don-Bosco à Farnières
Plus d’infos ? Ici

Abbaye de Maredsous
Plus d’infos ? Ici

Abbaye Notre-Dame d'Orval
Plus d’infos ? Ici

Fraternité de Tibériade - Lavaux-Ste-Anne
Plus d’infos ? Ici

Monastère Saint-Remacle de Wavremont
Plus d’infos ? Ici

Monastère St-André de Clerlande - Ottignies
Plus d’infos ? Ici

Monastère de l'Alliance à Rixensart
Plus d’infos ? Ici

Communauté Saint-Jean -Bruxelles
Plus d’infos ? Ici

Dans un lieu insolite

Qui commence un blocus sait qu’il n’est pas toujours évident de trouver un endroit propice à l’étude. Certains étudiants choisissent des lieux atypiques adaptés, pour quelques jours, en salles d’étude.

 

Un blocus au château ! C’est la proposition des "Scouts ". Le mouvement de jeunesse a permis, en mai dernier, un blocus " dans un cadre de rêve, au milieu de la nature verdoyante, où les vielles pierres te racontent des légendes scoutes la nuit ". C'était dans son château à Courrière (Namur). Plus d'infos? ICI

 

 


Un blocus au stade de foot ! En mai dernier, le Standard de Liège s’est lancé dans cette aventure un peu folle, pour aider ses supporters en période d’examens. Revoir? ICI

 

 

 

Un blocus dans une église ! C’est le projet un peu fou entrepris, il y a quelques mois, à Nil-Saint-Martin près de Gembloux. L’idée était d’ouvrir les portes de l’église fraichement rénovée pour pouvoir y travailler. Une idée qui a beaucoup plu aux jeunes de Walhain. Revoir? ICI