Ohey 5350

Ohey : majorité et minorité divisées sur la question du budget

Il s’agissait de la seconde présentation du budget pour l’échevin des finances, Cédric Herbiet du Groupe Plus d’EchO.

Il s’agissait de la seconde présentation du budget pour l’échevin des finances, Cédric Herbiet du Groupe Plus d’EchO. Un exercice périlleux pour l’ensemble des communes qui estime être de plus en plus mises sous pression par les autres niveaux de pouvoir. On pouvait également craindre une séance tendue car lors des derniers conseils communaux, le climat s’était assez fortement dégradé. Et pourtant, c’est dans une ambiance relativement sereine que majorité et minorité ont pu s’exprimer autour de ce budget 2020. Notons par ailleurs l’absence du conseiller d’Ecolo&Citoyens, Nicolas Goffin, excusé pour des raisons de santé.  

Deux nouvelles taxes qui hérissent la minorité !

Il y deux ans, la majorité avait fait le choix d’augmenter l’IPP de 0.3% afin de diminuer l’effet du tax-shift et la baisse des recettes communales qui en découle.  Cette année, de nouvelles taxes ont été introduites. L’une porte sur la salubrité publique et l’autre vise le secteur touristique.

To view this video please enable JavaScript, and consider upgrading to a web browser that supports HTML5 video

var playerOpts = { adsUrl: "https://pubads.g.doubleclick.net/gampad/ads?iu=/21903881589/Video&description_url=https%3A%2F%2Fwww.canalc.be&tfcd=0&npa=0&sz=640x480&gdfp_req=1&output=vast&unviewed_position_start=1&env=vp&impl=s&correlator=", eventLabel: window.location.pathname, autoplay: false }; function getEmbedCode() { return ''; }


 
Des mesures qu’assume la majorité mais qui ont été vivement critiquées par les groupes de la minorité (hyperlien).  Le groupe « Pour Ohey » a décidé de voter contre le budget ordinaire car pour ses membres,  « La pression fiscale est devenue inadmissible. (…) Faire porter le chapeau de cette croissance des taxes communales comme la responsabilité d’autres niveaux de pouvoir en  jouant l’éternel Caliméro n’est pas honnête. Il vous revient d’assumer vos choix. « 

 

Un budget ordinaire clivant

A l’ordinaire, le budget affiche un léger boni global de 6.502 € et à l’exercice propre 1.536€.  Un montant extrêmement court qui est marqué par plusieurs augmentations. Les frais liés au personnel augmentent de 98.000€. Ils résultent des augmentations barémiques et du financement du deuxième pilier des pensions du personnel contractuel.  Quant aux dépenses annuelles de transferts, un montant total de près d’1.390.000 millions € est alloué au CPAS et aux zones de police et de secours NAGE. Ce que justifie l’échevin des finances :  « Ces frais augmentent de 108.000 € «  . Des explications qui n’ont pas convaincu le groupe Pour Ohey.  Pour Didier Hellin, « Cette commune n’a plus aucune réserve pour faire face aux imprévus et aux défis de demain. » Des craintes que partage également  Arnaud Paulet, conseiller de la minorité pour le groupe «  Ohey Plus » qui a également voté contre ce budget ordinaire. Pour lui, la situation de la dette est très inquiétante, « Le taux d’endettement de la commune dépasse aujourd’hui les 11 %« . 

Plus de 5 millions d’investissements pour financer les projets

Le programme d’investissements pour 2020 s’élève à 5.476.000 €. Parmi les principaux projets, on retiendra « Le Vicigal, mais également de nombreux travaux de voiries » exlique Cédric Herbiet.  Durant sa campagne, le groupe Plus d’EchO avait effectué un sondage auprès des Oheytois afin de connaître leurs attentes. L’échevin des finances nous commente les grands projets retenus pour cette année.

To view this video please enable JavaScript, and consider upgrading to a web browser that supports HTML5 video

var playerOpts = { adsUrl: "https://pubads.g.doubleclick.net/gampad/ads?iu=/21903881589/Video&description_url=https%3A%2F%2Fwww.canalc.be&tfcd=0&npa=0&sz=640x480&gdfp_req=1&output=vast&unviewed_position_start=1&env=vp&impl=s&correlator=", eventLabel: window.location.pathname, autoplay: false }; function getEmbedCode() { return ''; }

 

Un enthousiasme qui est  fortement mitigé. Pour Arnaud Paulet de la minorité Ohey Plus,  « L’achat d’un nouveau car communal (…) reflétait une demande importante de nos institutrices et instituteurs. De la même manière, nous nous réjouissons de l’effort fait en terme de voiries. ». Mais la positivité s’arrête là. Ohey Plus estime que le choix de la majorité de transformer un bâtiment en friche en cabinets médicaux et logements est une fausse bonne idée. «Si le fond du projet a du sens (…), la façon d’y parvenir est mauvaise. En effet, ce projet est estimé à près de 1.760.000€. Ce coût important est dû en partie à cause de l’obligation de dépolluer le sol. Le groupe Ohey Plus aurait préconisé un montage différent notamment en construisant un bâtiment neuf sur un terrain communal. ». Au delà des projets, leur financement pose question. Pour Arnaud Paulet,  « L’étau financier se resserre. La commune ne pourra pas toujours compter sur la vente de son patrimoine et sur l’augmentation de la contribution des citoyens. ». Didier Hellin ( Pour Ohey) s’interroge quant à lui,  sur l’absence de la maison de repos « pourtant annoncée avec beaucoup de publicité en 2018 par la majorité actuelle? » . Mais au-delà des projets, ce qui pose problème est selon lui le mode de financement et notamment la vente de terrains,  » le patrimoine communal de terrains à bâtir aurait pu être beaucoup mieux valorisé dans une approche d’aménagement du territoire intégré. » Même son de cloche pour Arnaud Paulet  » Lorsqu’il n’y aura plus de terrain à vendre, comment la majorité compte-t-elle équilibrer son budget ? Et à plus long terme, le jour où un terrain sera nécessaire pour construire un bâtiment d’intérêt public, faudra-t-il l’acheter au privé à un prix fou parce que tout aura été vendu par votre groupe ? « . Malgré ces remarques, la majorité garde le cap et se défend.

To view this video please enable JavaScript, and consider upgrading to a web browser that supports HTML5 video

var playerOpts = { adsUrl: "https://pubads.g.doubleclick.net/gampad/ads?iu=/21903881589/Video&description_url=https%3A%2F%2Fwww.canalc.be&tfcd=0&npa=0&sz=640x480&gdfp_req=1&output=vast&unviewed_position_start=1&env=vp&impl=s&correlator=", eventLabel: window.location.pathname, autoplay: false }; function getEmbedCode() { return ''; }


 
Les deux groupes de la minorité se sont abstenus sur le vote du budget extraordinaire. La majorité absolue Plus d’echo estime que ses ambitions tiennent la route. Elle ne semble pas particulièrement inquiète de la situation financière actuelle.

To view this video please enable JavaScript, and consider upgrading to a web browser that supports HTML5 video

var playerOpts = { adsUrl: "https://pubads.g.doubleclick.net/gampad/ads?iu=/21903881589/Video&description_url=https%3A%2F%2Fwww.canalc.be&tfcd=0&npa=0&sz=640x480&gdfp_req=1&output=vast&unviewed_position_start=1&env=vp&impl=s&correlator=", eventLabel: window.location.pathname, autoplay: false }; function getEmbedCode() { return ''; }

 

La minorité quant à elle, tire la sonnette d’alarme.

 

 

 

 

 

Il s’agissait de la seconde présentation du budget pour l’échevin des finances, Cédric Herbiet du Groupe Plus d’EchO.

Retrouvez l'article original sur Canal C