Ohey 5350

Ohey: deux listes sur les starting blocks pour le mayorat

Le scrutin oheytois s’annonce assez tendu même si on est loin de la campagne assassine de 2012. Alors qu’on s’attendait voir Daniel de Laveleye rempiler avec idOhey, c’est finalement le challenger Christophe Gilon qui menait la liste EChO (Essemble...

Le scrutin oheytois s’annonce assez tendu même si on est loin de la campagne assassine de 2012. Alors qu’on s’attendait voir Daniel de Laveleye rempiler avec idOhey, c’est finalement le challenger Christophe Gilon qui menait la liste EChO (Essemble Changeons Ohey) qui est devenu bourgmestre et ce, grâce à un accord avec Ecolo. Les écologistes obtenaient pour la première fois un poste d’échevin.

Suite à cette campagne électorale très dure, Daniel de Laveleye a décidé de se retirer de la vie politique communale en 2013.

Désormais, entre la majorité est l’opposition, la situation semble s’être apaisée. Même si du côté de l’opposition, on estime que la coalition en place n’était pas du tout le choix de l’électeur… Ecolo n’ayant fait qu’un très petit nombre de voix.

Bonne entente au sein de la majorité

Le bourgmestre Christophe Gilon dresse en tout cas un bilan très positif de la cohabitation avec Ecolo. "On a l’impression d’un véritable groupe qui travaille". Des projets ont été menés à bien au niveau de l’enseignement communal avec notamment l’extension de l’école de Perwez, des promesses aussi pour l’école d’Ohey. Des projets menés au niveau sportif mais aussi au niveau du développement rural (réaménagement du centre d’Evelette). Même son de cloche du côté d’Ecolo. Pour Françoise Ansay, l’échevine Ecolo, il s’agit d’un accord assez exceptionnel basé sur la bienveillance. "Une collaboration intelligente sur de gros dossiers. Un des objectifs c’était aussi d’avoir un travail d’écoute, écoute des citoyens avec l’installation de commissions, de groupes de travail mais aussi travail d’écoute de l’opposition". Selon Françoise Ansay, "les citoyens en avaient marre de cette guerre de bac à sable".

Bilan plus mitigé du côté de l'opposition

Pas difficile de déduire que le bilan du côté de l’opposition est un peu différent. Pour ces élections, idOhey devient Ohey Plus… avec comme tête de liste Céline Hontoir, conseillère communale lors de la précédente législature (apparentement MR). Une femme, jeune, un choix stratégique pour la liste qui se fait vieillissante. Pour Céline Hontoir la plupart des projets qui ont aboutis sont de vieux projets… Les subsides pour le terrain synthétique à Ohey, par exemple, c’est un projet vieux de 10 ans, rappelle l’opposition.

Gros point noir pour l’opposition : l’économie. Il n’y pas eu de développement d’une zone d’activité économique sur l’axe Andenne-Ciney, contrairement à ce qui avait été promis.

"Le développement économique, ce n’est pas spécialement la création d’une zone économique" se justifie le bourgmestre Christophe Gilon. "Des commerces ont été créés, des permis attribués. On travaille aussi sur un schéma d’implantation commercial, inutile par exemple d’avoir 5 fleuristes dans le même quartier."

Quelles alliances ?

Du côté de la majorité, EChO change de nom et devient Plus d’EChO… C’est dans l’air du temps, ce sera une liste très ouverte : "il y aura des jeunes, des socialistes, des cdH et des apolitiques". Parmi les candidats d’ouverture : Marc Deglim, PS, conseiller communal depuis plus de 30 ans. En 2012, il avait été élu sur la liste du bourgmestre sortant Daniel de Laveleye. Quant aux alliances, le bourgmestre rappelle qu’il faut attendre le résultat des urnes.

Ecolo présentera aussi une liste d’ouverture, une liste écolo-citoyenne, précise l’échevine Françoise Ansay qui n’est pas sûre de rempiler. "Il faut une tournante, une culture politique du renouvellement " dit-elle. Ecolo se voit-il une nouvelle fois dans la majorité ? "C’est dans l’exécutif qu’on est le plus efficace", reconnaît-elle.

Du côté d’idOhey, devenu Ohey Plus, on est en ordre de bataille avec, comme on l’a dit, Céline Hontoir, tête de liste. Notons aussi la présence de Marc Ronveaux, DJ, organisateur événements et propriétaire du moulin de Solières… Un candidat très remonté contre l’actuelle majorité.  

Juliette Hariga

Retrouvez l'article original sur RTBF