Ohey 5350

Namur: quatre nouveaux coqs pour promouvoir le territoire provincial

La Fédération du tourisme en province de Namur vient de dévoiler ses quatre nouveaux coqs customisés. "Ardennes", " Lacs", "Fleuve et rivières" et le petit dernier tout en noir et blanc "Identité Provinciale" viennent ainsi s'ajouter aux 14 coqs...

La Fédération du tourisme en province de Namur vient de dévoiler ses quatre nouveaux coqs customisés.

"Ardennes", " Lacs", "Fleuve et rivières" et le petit dernier tout en noir et blanc "Identité Provinciale" viennent ainsi s'ajouter aux 14 coqs customisés qui, en 2015 déjà, avaient arpentés les bords de Meuse et Sambre.

"Chacun de ces 4 coq nous revient à 5000 euros. Ce n'est pas énorme lorsque l'on sait qu'ils vont pouvoir sillonner toute la Wallonie à la demande", nous indique Jean-Marc Van Espen député-président en charge du tourisme à la Province de Namur. Ces coqs vont en effet voyager; ils seront prêtés à la demande à des communes wallonnes ou pas et pourront même partir à l'étranger. En groupe ou en solo.

Ce sont des artistes du cru qui ont pris en charge leur customisation. En s'inspirant de ce que les mots phares choisis évoquaient pour chacun d'eux. Daniel Gillard, artiste originaire de Rochefort a répondu à l'appel à projets pour customiser un coq aux couleurs des Ardennes. "Tout en vert et brun, à l'image de ce que nos forêts d'ici et du nord de la France offrent à nos touristes, explique le créateur. Et j'espère qu'ils vont bien voyager à travers toute la Wallonie mais ailleurs aussi."

Traditions culinaires

Au côté de son coq, celui de l'artiste Sébastien Limbourg, alias Kahef, qui a customisé son coq pour représenter le pôle "Fleuve et rivières" où la vallée mosane est façonnée par l'eau en permanence et donne des paysages superbes.

Et puis tout en nuances de noirs et de blancs, le coq de Stellas Démosthène, alias Démis qui lui reprend les objets, les lieux, les traditions culinaires ou pas de la province de Namur.

Ces coqs sont donc appelés à voyager à la demande tout en sachant que l'emprunteur devra tout au plus s'acquitter d'une assurance; la Province prenant en charge les frais de transport du ou des gallinacés.

Jusque fin de ce mois de mars, ils sont exposés au Château de Namur et n'attendent qu'une chose : se faire prendre en photo. A bon entendeur...

Plus d'informations via le site www.paysdesvallees.be

Sonia Boulanger

Retrouvez l'article original sur RTBF