Ohey 5350

" Matchez, mais toujours protégé.e ", la nouvelle campagne de la Plateforme Prévention Sida pour la Saint-Valentin

La Saint-Valentin approche à grand pas… La Plateforme Prévention Sida en profite pour rappeler de bien se protéger contre les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) à ceux et celles qui utilisent les applications de rencontres.

En 2021, l’amour commence de plus en plus en ligne. Tinder, Meetic, Grindr, Happn, Bumble, Badoo, Himoon… les applications et les sites de rencontre ne cessent de se multiplier, mais convergent toujours vers le même objectif : nous aider à trouver un partenaire pour une nuit ou… pour la vie !

Les Belges raffolent de ces applications comme le montre l’enquête réalisée par Test Achat en 2019 et repris par la Plateforme Prévention Sida : près d’1 Belge sur 5 a déjà fréquenté des applications de rencontres. Sur Tinder, quelques 6 milliards de swipes* sont ainsi effectués chaque année dans notre pays.

Quant à la durée d’inscription, elle montre qu’il n’est pas toujours très facile de trouver l’amour : 4 ans et dix mois en moyenne ! Enfin, les raisons pour lesquelles les Belges s’inscrivent sur les applications sont multiples : 43% pour trouver un partenaire durable, 28 % pour faire de nouvelles connaissances, 27 % par curiosité, 21% pour trouver un partenaire sexuel.

Ces applications nous apparaissent particulièrement utiles avec la crise sanitaire que nous connaissons actuellement… Les espaces de sociabilisation et de rencontres traditionnels sont évidemment fermés : vous ne pouvez plus draguer dans un bar ou embrasser un bel/belle inconnu.e dans une boîte de nuit…

* Le Swipe est l’action de balayer l’écran avec son doigt. Sur Tinder, le swipe à droite marque un intérêt pour le profil de la personne. En revanche, l’utilisateur fait un swipe à gauche si la personne ne lui plait pas.

Se protéger du Covid-19 et des IST

Avec la Saint-Valentin – la fête des amoureux -, vous avez peut-être envie de quitter le monde numérique…et faire la connaissance d’un nouveau partenaire irl (" in real life " = en vrai), déclarer votre flamme ou passer un moment intime à ses côtés.

La Saint-Valentin est donc un moment propice pour rappeler à tous/toutes de se bien se protéger pour éviter la transmission d’une infection sexuellement transmissible (IST). " Sous l’effet d’un coup de foudre, de l’intensité du moment ou de l’alcool, la prévention peut être mise de côté et le préservatif restera ainsi dans la table de nuit. " peut-on lire dans le communiqué de presse de la Plateforme Prévention Sida. " Il est peut-être utile de rappeler que l’amour ne suffit pas pour se protéger des IST. "

Le Covid-19 ne peut pas non plus être oublié. S’il n’est pas une IST, il peut être évidemment transmis lors des relations sexuelles : ce virus se propage en effet par la salive et le toucher. " Il devient donc important, quand nous faisons le choix de rencontrer son·sa·ses partenaire·s sexuel·le·s, de discuter ensemble pour réduire au maximum les risques de transmission des IST et du Covid-19. Et lorsque nous décidons d’avoir une relation sexuelle, cela doit être de manière éclairée. " précise la Plateforme.

Le préservatif, encore et toujours

Le préservatif reste - à l’heure actuelle-, l’outil le plus accessible pour se protéger des IST. Cette protection pendant l’acte sexuelle doit s’accompagner du dépistage, la seule manière de savoir avec certitude si vous êtes infecté ou non par une IST.

Si vous êtes testé positif, vous pourrez alors bénéficier d’un traitement pour vous soigner rapidement et casser la chaine de propagation des IST. Aujourd’hui, la plupart des IST se soignent bien ! Quant au traitement pour le VIH, il permet d’empêcher sa progression et sa transmission.

Vous retrouverez la campagne de sensibilisation de la Plateforme Prévention Sida sur Tinder, Grindr, Badoo, Happn, Facebook et Instagram. Par ailleurs, la Plateforme assure un live Facebook ce vendredi 12 février à 12h30 pour aborder ces questions liées à la prévention du VIH, des IST et du Covid-19.

Sur vivreici.be, nous vous avions proposé un test de connaissance sur le VIH, une manière de répondre à toutes vos questions ! Vous trouverez aussi plus d’informations sur le site internet de la Plateforme Prévention Sida.

Aimez, amusez-vous, mais n’oubliez jamais de penser à votre santé (sexuelle) et à celle de votre/vos partenaire(s) sexuel(s) !

Maxime Maillet

v