Ohey 5350

Les restrictions à l'utilisation de l'eau maintenues dans certaines communes wallonnes

Les restrictions d'eau sont maintenues dans certaines communes wallonnes, ressort-il de la réunion du Centre régional de crise de Wallonie (CRC-W) tenue ce mardi à Namur.

L'interdiction de pêcher en eaux vives est aussi prolongée.

Les restrictions en matière de distribution d'eau sont maintenues pour les communes de Somme-Leuze, Havelange, Hotton, Beauraing, Houyet, Ohey, Gesves, Durbuy, Sprimont, Vielsalm et Rochefort. Elles resteront en vigueur jusqu'à la rentrée scolaire pour cette dernière. En savoir plus sur le site de la SWDE.

Dans ces communes, il est jusqu'à nouvel ordre interdit d'utiliser de l'eau de distribution pour le lavage de tous les véhicules à l'aide d'un tuyau d'arrosage, sauf s'il est effectué par une entreprise professionnelle de nettoyage de véhicule. Il est également interdit de remplir des bassins, des piscines ou des mares, de nettoyer des façades, terrasses, trottoirs, sentiers, rues et rigoles, d'arroser des cours, pelouses, jardins ou terrains de sport, d'arroser des bâtiments, sauf s'il est effectué dans le cadre de travaux rendant cette opération indispensable.

Malgré un niveau d'eau qui reste très bas, certains tronçons des cours d'eau wallons seront à nouveau accessibles aux embarcations de loisirs dès mercredi. Les amateurs de balades nautiques pourront reprendre leur pagaie. La cellule "sécheresse" du CRC-W a en effet décidé de lever à cette date l'interdiction de circuler sur les cours d'eau non navigables qui visait les kayaks, canoës et autres embarcations de loisirs.

"La mesure se justifiait pour des raisons de conservation de la nature et de risques sanitaires", mais ces derniers ne sont plus d'actualité. Toutefois, la surveillance reste de mise car les niveaux d'eau sont encore très bas et pourraient entraver la navigation.

Enfin, la situation agricole est jugée critique, par la cellule "sécheresse". "Des précipitations ne permettront pas de reprendre la pousse", déplore-t-elle. Les agriculteurs se voient toujours contraints d'utiliser l'eau de ville pour abreuver leurs bêtes, tandis que la récolte de fruits est préoccupante.

Le Service public de Wallonie s'attend à des rendements inférieurs en pommes et des poires de plus petits calibres. Les céréales ont, à l'inverse, produit un rendement correct.

La cellule "sécheresse" se réunira jeudi 30 août afin de réévaluer la situation.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF