Ohey 5350

Les abeilles sont en danger : comment les aider ?

Les abeilles sont en danger. En cause ? Les pesticides utilisés dans les champs et jardins. Comment pouvons-nous agir, en tant que citoyens, pour freiner voire enrayer cette tendance dévastatrice ?

Difficile de l’ignorer, les abeilles sont d’une importance cruciale. Si elles venaient à disparaître, c’est une large majorité des aliments que nous consommons qui disparaîtrait avec elles, mais ce n’est pas tout. La biodiversité serait également mise à mal puisque de nombreuses espèces seraient à leur tour menacées.

Une espèce en danger

Depuis plusieurs années, les apiculteurs ont de plus en plus de mal à reconstituer leur cheptel. Dix à quinze pourcents des insectes de leurs ruches disparaissent chaque année. En cause notamment, les pesticides (insecticides, herbicides, etc.).

Comment favoriser la multiplication des abeilles ?

Pour faire face à cette crise, les autorités ont mis en place plusieurs ébauches de solutions : le Plan Maya est d’application dans deux tiers des communes wallonnes tandis qu’un Plan Abeille existe au niveau fédéral.

Mais à petite échelle, que faire ? Voici trois pistes de réflexion :

  • Donner aux abeilles de quoi se nourrir à tout moment. Afin qu’elles puissent s’alimenter tout au long de l’année, il est idéal d’orner son jardin de végétaux fleurissant à différents moments de l’année
  • Consommer de manière responsable. Des petits changements simples dans nos comportements pourraient faire une grande différence. Il est par exemple préférable de consommer des produits de saison et locaux afin de soutenir les pollinisateurs
  • Ne pas utiliser de pesticide dans son propre jardin. Tant les insecticides que les herbicides mettent la biodiversité en péril. Une agriculture biologique est possible et de plus en plus souhaitable

Vous voulez en savoir plus ? Regardez l'émission Tendances Première (La Première), consacrée à ce sujet. Cédric Wautier y reçoit deux invités : Catherine Buysens, en charge de Plan Bee pour Nature et Progrès ainsi qu’Etienne Bruneau du CARI, qui travaille pour la promotion et le développement de l'apiculture en Wallonie.

FNR