Ohey 5350

Le service minimum pour la première fois sur les rails: comment ça fonctionne?

C'était annoncé, la CGSP mènera une action de grève de 48 heures à partir du jeudi 28 juin à 22 heures. Le syndicat dénonce le fait que tous les cheminots ne figureront pas sur la liste des métiers pénibles qui sert pour la calcul de la pension.

Pour le coup, la SNCB et Infrabel s'offrent un premier test grandeur nature du service minimum dans le transport ferroviaire.

Pour ce faire, les deux opérateurs ont envoyé un mail à leur personnel repris dans des catégories dites essentielles au fonctionnement du service, comme les accompagnateurs, les conducteurs, les chefs de gare, le personnel de cabine etc. En vertu de la nouvelle loi sur le service minimum, la direction doit être informée 72 heures à l'avance sur l'état des troupes.

Pas de réquisition du personnel

Plusieurs milliers de travailleurs ont donc jusqu'à ce soir — 22 heures — pour signaler s'ils débrayeront ou non ces jours-là. Objectif : permettre aux deux opérateurs d'élaborer un service alternatif des trains pour chaque jour sur base des effectifs qui seront disponibles. Un casse-tête en perspective pour les planificateurs puisque le service minimum dans le transport ferroviaire n'autorise pas la réquisition de personnel, comme c'est par contre le cas dans les prisons.

Contactés par nos soins, Infrabel et SNCB se veulent toutefois confiants. Les ressources humaines ne s'attendent pas à un taux élevé de grévistes, même si le service ferroviaire ces jours-là en pâtira inévitablement.

Autre son de cloche du côté syndical, où l'on ne décolère pas sur ce service minimum même version "soft". "Il n'y a peut-être pas de réquisition, mais ils vont quand même essayer de contacter le personnel en congé ces jours-là pour pallier les absences, et ça reste toujours une atteinte au droit de grève", explique Michel Abdissis, président de la CGSP-Cheminots.

Quoi qu'il en soit, le plan de transport alternatif concocté par le rail sera rendu public au plus tard 24 heures, soit mercredi 27 juin à 22h, avant le début de la grève afin que les navetteurs puissent s'organiser.

R.C et M.B

Retrouvez l'article original sur RTBF