Ohey 5350

Job d'étudiant: attention aux règles à respecter pour ne pas se faire avoir

La vie estudiantine, contrairement à ce que l'on pourrait croire, n’est pas toujours facile pour les jeunes. Les sorties en boîtes, de temps en temps un restaurant, une sortie cinéma et autres, ça fait vite cher la soirée pour les étudiants. Quand...

La vie estudiantine, contrairement à ce que l'on pourrait croire, n’est pas toujours facile pour les jeunes. Les sorties en boîtes, de temps en temps un restaurant, une sortie cinéma et autres, ça fait vite cher la soirée pour les étudiants.

Quand on n’a pas de salaire mensuel, qu’est-ce qu’on fait? Le job d'étudiant est sans doute la meilleure option. Le meilleur moment pour en obtenir un? Pendant les vacances. Et même s'il ne faut pas payer d'impôts, ce n’est pas toujours la belle vie. Il y a en effet beaucoup de règles à respecter et il faut faire attention à ne pas se faire avoir.

Régine Lazar, assistante sociale chez Infor Jeunes, renseigne: "En principe, pour avoir un job d'étudiant, il faut avoir quinze ans et terminer deux années de l'enseignement secondaire. Il faut vraiment les avoir terminées, mais pas forcément réussies. Sinon, c'est à partir de seize ans pour tout le monde.

Un patron a l'obligation de faire un contrat d'occupation d'étudiant et de le faire signer en principe le premier jour de travail, et avant de commencer à travailler. Il existe un revenu minimum légal qui est prévu par la réglementation. Ce montant varie en fonction de l'âge de l'étudiant. Le patron, s'il le désire, peut toujours donner plus que ce montant de base. Par exemple, pour un étudiant de seize ans, celui-ci aura doit à 70% de ce montant et donc à 6,52 euros de l'heure si il travaille 38 heures sur la semaine".

Réglementation des 475 heures de travail

"L'étudiant peut travailler autant qu'il veut. C'est juste qu'il est soumis à certaines réglementations et certains avantages. Il existe les 475 heures de travail, qui ont été mises en place le premier janvier 2017. Cela concerne l'ONSS. Un étudiant qui travaille 475 heures sur l'année civile peut bénéficier de cotisations sociales réduites sur son salaire. Au niveau de l'ONSS, on lui reprend beaucoup moins sur son salaire qu'un travailleur ordinaire. C'est donc beaucoup plus avantageux pour lui de respecter ces 475 heures car il aura un salaire beaucoup plus important et plus intéressant. Après, s'il veut continuer à travailler sous contrat d'étudiant, il peut continuer à le faire sauf qu'il n'aura plus d'avantages, que ce soit pour lui ou pour l'employeur".

Un montant à ne pas dépasser pour rester à charge de ses parents

"Le montant à ne pas dépasser dépend de la situation de chacun. Il y a des barèmes à ne pas dépasser pour rester à charge de ses parents. Ces barèmes sont déterminés en fonction de la situation du jeune. Ce sera différent s'il vit avec ses deux parents ou si il est à la charge d'un seul parent, et que la personne est isolée, s'il touche également une pension alimentaire, ... Tous ces montants-là sont pris en compte. 

Quant aux étudiants belges à l'étranger, ils doivent se soumettre à la réglementation du pays dans lequel ils sont. Par contre, s'il reste domicilié en Belgique, il doit aussi faire attention à ses allocations familiales et il va aussi devoir déclarer les montants qu'il a gagné ici en Belgique. Il faut donc quand même faire attention à ces montants pour les impôts".

Vous pouvez retrouver plus d'informations sur le sujet d'Infor Jeunes.

On n'est pas des pigeons

Retrouvez l'article original sur RTBF