Ohey 5350

Entre bulletins et grèves historiques, retour sur le rituel des fins d'années scolaires (vidéos)

"La rue est à nous, que la joie vienne. Mais oui mais oui, l'école est finie", chantait Sheila en 1963. C'est un rituel immuable : l'approche du 30 juin marque la fin de l'année scolaire. Une année qui, entre les examens et les délibérations, semble...

"La rue est à nous, que la joie vienne. Mais oui mais oui, l'école est finie", chantait Sheila en 1963. C'est un rituel immuable : l'approche du 30 juin marque la fin de l'année scolaire. Une année qui, entre les examens et les délibérations, semble finir toujours plus tôt. 

Retour en archives vidéo sur ces dernières heures d'école du mois de juin, entre examens dans la chaleur, "jours blancs" pendant les délibérations, remise des bulletins... et rêves de vacances.

2017 - Tuer le temps avant l'été

Les épreuves externes du CEB sont terminées et les copies corrigées, alors... "on ne travaille plus et maintenant on ne fait que jouer", sourit un élève d'une école bruxelloise interrogé dans le journal télévisé de 13h de ce 26 juin. Mais on peut aussi s'amuser intelligemment. La preuve avec ce professeur qui organise des quizz dans sa classe.

Pourtant, le constat est là, certains élèves ont déjà déserté l'établissement.  "Il y a peut-être un quart de l'école qui n'est déjà plus là", reconnaît Didier Burani, directeur de l'école libre Sainte-Trinité à Ixelles.

2006 - "Le ventre mou pendant la période des délibérations"

Les "jours blancs" préoccupent les enseignants et les parents depuis plusieurs années. Il y a plus de dix ans, en mai 2006, le journal télévisé de la RTBF évoquait cette période de "ventre mou pendant la période des délibérations".

"Nous avons une évaluation plus compliquée que jadis et nous devons le faire correctement avec les équipes de professeurs. Et on ne peut pas tout faire. On ne peut pas à la fois s'occuper des élèves et en même temps se réunir en conseil de classe pour faire un travail d'évaluation correct", justifiait André Cobbaert, directeur du collège Saint-Hubert à Watermael-Boitfort.

1999 - Moment solennel de la remise des bulletins

On recule encore dans le temps, en 1999, soit bien avant l'existence d'un quelconque CEB. Dans cette école de Mons, à l'heure de la remise des bulletins, le directeur insiste : "On essaye de leur montrer leur progression [...] c'est l'occasion de mettre en évidence l'aspect positif."

Après avoir reçu leurs résultats, place au bilan. "Pour moi j'ai bien évolué. J'ai un peu baissé, mais quand même ça va", analyse doctement Jean-Mathieu. Tracy, elle, espère recevoir des poissons pour récompenser ses bons résultats.

1996 - L'année des grèves

L'année 1996 aura marqué les mémoires des acteurs du monde de l'enseignement. Il y a 20 ans, des milliers de professeurs se mettaient en grève pour protester contre une réforme prévoyant des suppressions de postes à grande échelle.

Conséquence, après plusieurs semaines de contestation : l'organisation des examens est sérieusement compromise et, dans certaines écoles, le flou règne sur les évaluations de fin d'année.

1995 - L'école à la campagne

Et à la campagne ? Comment vivait-on le dernier jour de classe ? Direction Froidchapelle, le 30 juin 1995. Cette petite classe de 10 élèves à peine a passé les épreuves de l'examen cantonal, organisé à l'époque dans les écoles communales.

1990 - Examens ou pas examens ?

"Je serai très bref aujourd'hui. Je vous dis simplement qu'il y aura des examens", lance en ce jour de 1990 le directeur du collège Jean XXIII à Bruxelles devant des élèves au visage défait. Une élève proteste au micro de la RTBF : "La matière n'est pas terminée."

C'est la fin d'une année scolaire très tendue entre les professeurs et le gouvernement de l'époque. Le nœud du problème : un manque de moyens pour la Communauté française qui vient d'hériter de la gestion de l'enseignement. 

Alors que le fédéral, les Régions et les Communautés prévoient une augmentation des salaires des fonctionnaires, le gouvernement de la Communauté française ne peut pas suivre... "sauf à élaguer l’emploi ou à réduire les subsides des écoles", rappelle Le Soir dans un article de juin 2016.

Quelques mois plus tard, les professeurs obtiendront la revalorisation des salaires qu'ils réclamaient... pour mieux redescendre dans la rue quelques années plus tard.

1983 - Ambiance dans la cour de récréation

Le mois de juin est aussi celui des kermesses et autres fancy-fairs. On se déguise, on prépare une chorégraphie et la cour de récréation se transforme en scène de spectacle. Mention "très bien" à cette école de Braine-l'Alleud où les élèves habillés en Schtroumpfs célèbrent le début des vacances e, juin 1983.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF