Ohey 5350

Elia revoit le risque de délestage à la baisse

A quel point le black-out menace-t-il la Belgique? Certaines communes seront-elles plongées dans le noir cet hiver? La Commission de l’Économie se penche ce matin sur la question brûlante de la sécurité d'approvisionnement énergétique du pays.

Les députés membres de la Commission auditionnent aujourd'hui les principaux acteurs ou observateur du secteur: le Bureau du Plan (chargé d'analyses économiques prospectives), Elia (gestionnaire du réseau), la CREG (le régulateur du secteur) et Engie-Electrabel.

Dans les documents transmis aux députés, Elia estime que les mesures prises ces derniers jours permettent de "réduire significativement le risque de délestage". La capacité nécessaire pour assurer l'approvisionnement de la Belgique cet hiver en électricité était évaluée jusqu'ici à 1600-1700 MW (mégawatts).

Mais le gestionnaire du réseau d'électricité revoit cette capacité à la baisse. Il ne manquerait plus que 700 à 900 MW pour éviter le scénario du délestage. Comment cette capacité a-t-elle pu baisser? Elia évoque "les pistes proposées à l'initiative de la ministre de l'Energie Marie-Christine Marghem" et "l'avancement du programme de maintenance de Tihange 1". Ces différentes mesures permettent de récupérer 750 MW.

Malgré ces mesures, le gestionnaire de réseau précise que les critères légaux pour parvenir à la sécurité d'approvisionnement ne sont pas atteints. Par ailleurs Elia encourage les acteurs du marché à poursuivre leurs efforts cet hiver pour compenser la perte de capacité engendrée par la mise à l'arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires.

"La situation semble moins favorable pour janvier et février", selon l'analyse d'Elia qui s'appuie sur les possibilités réduites d'importer de l'électricité au cœur de l'hiver. "Quelques mégawatts sont également les bienvenus pour le mois de novembre."

Le gestionnaire du réseau d'électricité belge s'est montré plutôt positif quant aux possibilités d'importer de l'électricité depuis la France, même en cas d'hiver rigoureux. Le gestionnaire du réseau français a confirmé à Elia "que de l'énergie sera sans doute disponible pour le marché belge".  1000 mégawatts pourraient être fournis par la France.

Baptiste Hupin

Retrouvez l'article original sur RTBF