Ohey 5350

Des bières de Noël pour égayer la fin d'année : découvrez notre carte interactive des brasseurs en Wallonie et à Bruxelles

C’est devenu une tradition : chaque année, plusieurs dizaines de brasseries belges sortent leur bière de Noël. A l’approche des fêtes de fin d’année, ces bières saisonnières sont particulièrement attendues par les amateurs. Vivre ici vous propose une carte interactive des brasseurs de bières de Noël en Wallonie et à Bruxelles, histoire de vous aider à dénicher la perle rare à savourer avant, pendant et après les fêtes.

Pourquoi la bière de Noël séduit-elle tant les buveurs que les brasseurs ?

Les motivations des brasseurs peuvent être multiples : expérimenter de nouvelles recettes, promouvoir l’image de marque de la brasserie, développer un marché ou simplement perpétuer la tradition.

En Belgique, les bières de Noël sont majoritairement ambrées ou brunes, agrémentées de sucre et d’épices mais dotées aussi d’une teneur en alcool supérieure à la moyenne.

Une coutume d’origine pratique et commerciale

Mais d’où vient donc la tradition des bières de Noël ? Il semblerait que celle-ci soit historiquement liée aux difficultés de conservation que rencontraient autrefois les brasseurs. Jusqu’au début du 20ème siècle, les bières étaient produites au rythme des moissons. Afin de faire de la place pour l’arrivée des nouvelles récoltes, les brasseurs du Nord de l’Europe utilisaient toutes leurs réserves d’orge et de houblon pour confectionner une bière brassée en octobre et consommée en fin d’année. Les brasseurs ont pris l’habitude de l’offrir à leurs employés et à leurs meilleurs clients, en remerciement pour leur fidélité.

Un marché qui se développe

Ces contraintes en termes de conservations n’existent évidemment plus aujourd’hui. Pourtant, la coutume s’est propagée et a donné lieu à la création d’un véritable marché que les professionnels du secteur disent en constante progression depuis le début des années 2000. Souvent produites en édition limitée pendant un laps de temps restreint, ces bières se vendent généralement à un prix supérieur à celui de leurs sœurs plus communes.

Toutefois, des statistiques globales n’existent pas et les constats sont souvent contrastés d’une brasserie à l’autre. A titre d’exemple, la production de la Bière de Noël Val-Dieu augmente d’environ 15% par an ces dernières années. Pour 2016, la brasserie estime que sa bière de Noël représentera aux alentours de 13% de sa production totale, notamment grâce à une percée sur le marché américain. A la Brasserie Dubuisson, qui produit la Bush de Noël, on parle d’une augmentation annuelle d’approximativement 2%. Leur bière de fin d’année équivaut 3 ou 4 % de leur production de bière totale. Les volumes de Gauloise Christmas (Brasserie Bocq) augmentent quant à eux de plus ou moins 5% par an, tandis que la Binchoise Spéciale Noël (Brasserie binchoise) stagne.

Consultez vite notre carte pour trouver la bière parfaite à déguster cet hiver au coin du feu ou près du sapin ! Et si une brasserie nous a échappé, n’hésitez pas à nous alerter !

Tania Horbach