Ohey 5350

Demi-finale: comment ils se sont organisés au travail pour suivre le match Belgique-France

Combien seront-ils à ne pas pouvoir regarder le match ce mardi soir ? Très peu à en croire la manière très créative dont la plupart des institutions et entreprises ont pris leur disposition pour offrir la possibilité de suivre la rencontre en direct....

Combien seront-ils à ne pas pouvoir regarder le match ce mardi soir ? Très peu à en croire la manière très créative dont la plupart des institutions et entreprises ont pris leur disposition pour offrir la possibilité de suivre la rencontre en direct. La plupart des magasins seront fermés à l'heure du début de la rencontre mais à l'image des enseignes Delhaize, Lidl, Brico ou Mediamarkt  des magasins ont décidé de fermer plus tôt, en offrant à leur personnel la possibilité de quitter leur travail dès 19 heures sans perte de salaire. 

Dans certains secteurs travaillant en continu, comme les services de secours ou les hôpitaux, les responsables ont prévu de laisser une marge d'initiative aux équipes de travail pour assurer le service tout en permettant de disposer d'un écran pour suivre la rencontre. A l'hôpital Iris Sud (Molière), le service des urgences a pris ses dispositions pour faire face à une soirée qui sera, quoi qu'il arrive, animée. Très peu de personnes attendues avant et pendant le match mais l'après match donne généralement lieu à de de nombreuses prestations aux urgences des hôpitaux. Le chef de service a prévu des renforts en personnel

Dans les transports aussi, tous s'organisent pour suivre le match. Pour les trams, bus et métros, tout devrait fonctionner normalement et la plupart des agents en service devraient suivre le match lors de leur arrêt au terminus. Les taxis ne devraient pas être nombreux dans les rues de Bruxelles durant la rencontre, la plupart d'entre-eux s'étant donné rendez-vous dans un lieu du centre-ville tenu secret jusqu'à 19H. Mieux vaut donc prendre ses précautions en réservant un véhicule si l'on doit absolument se rendre à un rendez-vous ou à l'aéroport. Car les trains risquent d'être, eux, fortement perturbés après 22H en raison de la grève décrétée par le syndicats des conducteurs (SIC) de la SNCB. 

Patrick Michalle

Retrouvez l'article original sur RTBF