Ohey 5350

Coronavirus à la zone de police de l’Est du Brabant wallon : 80 policiers en quarantaine, les commissariats fermés

Contrairement au chiffre annoncé samedi, ce sont 80 policiers et membres du personnel de la zone de la zone de police de l’Est du Brabant wallon qui ont été placés en quarantaine. C’est une mesure de précaution en attendant les résultats des tests de dépistages qui ont été réalisés. Pour le moment, ce sont les policiers de la zone de police voisine, celle de Wavre, qui interviennent du côté de Perwez et Jodoigne.

Ce dimanche, les policiers de Wavre étaient en intervention hors de leur zone, à Perwez. Ce scénario risque de se reproduire encore lundi, tant que les agents de Perwez et de toute la zone "Brabant wallon Est" sont en quarantaine en raison de la découverte d’un foyer de contamination, un cluster. Des cas de contamination au variant britannique du Covid-19 ont été découverts. Ce variant était plus virulent, des mesures strictes ont été jugées nécessaires. "Sur les 8 cas positifs que nous avons à l’heure actuelle, nous avons 2 personnes qui ont le variant britannique. Raison pour laquelle, nous avons décidé de ne prendre aucun risque que soit pour les citoyens ou pour les membres du personnel", explique Pier’Ann Bastogne, Cheffe de corps de la Zone de police "Brabant wallon Est".

Au-delà de cette procédure, habituelle en cas de cluster, la présence de cas de contamination au variant britannique implique des mesures supplémentaires. "Je souhaite prendre des mesures en plus, en tant que président de la zone de police, et demander une désinfection complète des locaux. Je pense que c’est prudent. Je préfère que la désinfection complète des locaux soit faite avant de réintégrer le commissariat", déclare Jean-Luc Meurice (MR), Président du Collège de police de la Zone de police "Brabant wallon Est" et bourgmestre de Jodoigne.

Tous les commissariats de la zone seront fermés lundi et le resteront jusqu’à mardi à 8h00. Il ne sera pas possible d’aller y déposer plainte. La réouverture des bureaux de police dépendra des résultats des tests. Ceux-ci ne sont pas encore tous arrivés. "Nous avons un tiers des résultats pour le moment. C’est important d’avoir une vue globale des résultats PCR de l’ensemble des membres du personnel. Nous espérons les recevoir aujourd’hui, si pas demain, pour pouvoir écarter les personnes qui doivent l’être", indique Pier’Ann Bastogne, Cheffe de corps de la Zone de police "Brabant wallon Est".

D’ici mardi matin, ce sont les équipes des zones de police voisines qui assureront une présence sur le territoire et répondront aux appels d’urgence que leur confiera le service 101, a indiqué le Président de la Zone de police et bourgmestre de Jodoigne, Jean-Luc Meurice. Les interventions de la zone "Brabant wallon Est" concernent surtout des conflits familiaux et de voisinage.

Lundi matin, une réunion de crise est prévue. Elle rassemblera notamment les autorités locales et les représentants syndicaux en vue d’envisager la suite des événements, en fonction des résultats des tests épidémiologiques.

Jean-François Noulet

Retrouvez l'article original sur RTBF