Ohey 5350

Après deux ans de maladie, Mathis reprend le chemin de l'école

Mathis a 18 ans et contrairement aux jeunes de son âge qui se dirigent vers les études supérieures, c’est en 5e secondaire qu’il fera sa rentrée scolaire cette année.

Il y a deux ans, les médecins décelaient chez lui une maladie génétique rare, la maladie de Fanconi, qui l’a obligé à subir des séances de chimiothérapie et une greffe de moelle osseuse.

Des cours à domicile pour ne pas perdre pied

Le quotidien de Mathis a changé du jour au lendemain. "Au début, j’étais content de ne plus aller à l’école, c’est un peu le rêve de tous les ados. Je regardais des séries animées et lisais des mangas, mais on se sent vite seul. Aller à l’école, avoir des amis, sortir, faire la fête, tout ça me manque", explique Mathis. Plus que ses traitements, ses opérations et les douleurs, c'est l’isolement social qui revient régulièrement dans les conversations.

Pour éviter le décrochage scolaire, les parents de Mathis ont fait appel à l’asbl l'école à domicile et à l’hôpital qui, en collaboration avec son ancienne école, a permis à l’adolescent d’entretenir ses acquis en français, mathématiques et anglais durant deux ans. "Les professeurs qui venaient à la maison devaient porter un masque pour protéger Mathis qui n’avait plus de défense immunitaire. Garder un contact avec le monde extérieur aide à aller de l’avant", confie Janine, sa maman.

A la rentrée, Mathis intégrera une section professionnelle dans l’espoir de devenir agent éducateur. Accoudé à son bureau, l’adolescent raconte: "J’ai envie de prêter une oreille attentive aux jeunes qui souffrent de l’isolement ou qui ont des difficultés. J’aurais aimé que quelqu’un soit là pour moi quand j’en avais besoin, j’espère être là pour les prochains". En attendant, son sac est fin prêt pour une rentrée scolaire qu’il espère riche en nouvelles rencontres.

Marine Guiet

Retrouvez l'article original sur RTBF