Ohey 5350

Adamo : "Mes rêves allaient vers le foot. Je n'avais jamais rêvé d'être chanteur"

L'un des moments forts de cette année 2018 et sans conteste la 3ème place des Diables Rouges à la Coupe du Monde en Russie. Soutenu par tout le pays, notre équipe nationale a réalisé la meilleure performance de son histoire dans ce tournoi.

Un parcours que vous pouvez d'ailleurs revoir ce 1er janvier sur la Une à 20h05 en compagnie de Salvatore Adamo. Le chanteur s'est prêté au jeu du doublage pour notre plus grand plaisir et le sien. "Parce que ça me faisait plaisir de revivre les mêmes sentiments que j'avais vécus en direct. J'ai laissé parler mon sentiment sincère", a déclaré Adamo à notre micro.

Une Coupe du Monde qu'il a vécu comme la plupart des supporters : "Avec beaucoup d'espoirs et de passions, comme 11 millions de Belges. Avec aussi des moments de doutes et un dénouement qui est magnifique. Mais avec peut-être, même si je le dis avec compliments aux joueurs, un goût de trop peu. Vu leurs capacités et leurs talents, nous espérions tous les voir aller un échelon au dessus. C'est magnifique de finir 3ème d'une Coupe du Monde. Je suis un fervent supporters des Diables Rouges. Je peux d'ailleurs vous donner des preuves en images."

Au delà de la musique, Adamo c'est donc un fervent amateur de foot. "J'ai beau me dire qu'il y a des choses qui ont pris leur place dans le foot qu'il n'y avait pas du temps où je jouais et qui sont un peu regrettables, mais je reste un fan. Et quand je regarde la télé, je choisi un match et non un film. Même si je vais peut-être perdre 90 minutes. C'est le football qui l'emporte."

Car avant d'être chanteur, "j'ai joué au foot. Jusqu'à l'âge de 18 ans et demi à la Royale Union Jemapienne. J'étais ailier droit. Numéro 7. Et j'aimais ça. Mes rêves allaient vers le foot. Je n'avais jamais rêvé être chanteur. Je n'osais pas avec la voix que j'avais. Je ne pensais pas à faire une carrière pro, mais je m’apprêtais à avoir un métier, prof d'anglais et jouer au foot le dimanche. Le professionnalisme était assez rare quand j'étais adolescent."

"L'Épopée Russe... Je l'ai dit bordel !" sera diffusé mardi 1er janvier 2019 à 20h05 sur La Une.