Ohey 5350

A Perwez, le CdH André Antoine accepte de travailler avec les socialistes

Les incompatibilités politiques à l'échelle régionale ne trouvent pas nécessairement un écho dans les communes. Un certain nombre de municipalités sont dirigées par des majorités PS-CdH, comme Perwez par exemple, la commune du président du parlement...

Les incompatibilités politiques à l'échelle régionale ne trouvent pas nécessairement un écho dans les communes. Un certain nombre de municipalités sont dirigées par des majorités PS-CdH, comme Perwez par exemple, la commune du président du parlement wallon André Antoine. Et pourraient le rester après 2018.

"Je souhaite reconduire cette majorité en 2018, annonce sans ambage Carl Cambron, qui exerce la fonction de bourgmestre à la place d’André Antoine. L’entente avec l’échevin socialiste Jean-Marc Aldric est très bonne. Et nous n’aurons pas de peine à défendre notre bilan devant les citoyens de Perwez."

Jean-Marc Aldric confirme : "Je défendrai cette alliance devant les instances locales de mon parti. Cela ne devrait pas poser de problème."

Sauf surprise, André Antoine sera tête de liste et Carl Cambron en dernière position. Ce qui devrait valoir une troisième place à Jean-Marc Aldric, puisqu’en raison de la règle de la tirette, une femme occupera la deuxième place sur la liste.

L’opposition sera emmenée par le tout frais député MR Jordan Godfriaux, monté au Parlement wallon par le jeu des suppléances suite à la nomination de Valérie De Bue au poste de ministre à la Région wallonne. "Comme en 2012, le MR et Ecolo se présenteront sur une liste commune, Ensemble, explique J. Godfriaux. Nous avions décroché 40 % des voix il y a 6 ans. Notre objectif est de renverser la majorité aux prochaines élections."

Et le député de promettre : "Contrairement à André Antoine, je suis très clair: si je suis élu, je démissionnerai de mon poste de député et je siégerai comme bourgmestre."

François Louis

Retrouvez l'article original sur RTBF