Gesves 5340

Dernière ligne droite pour le recrutement du Parlement Jeunesse!

Cette année, le Parlement Jeunesse Wallonie-Bruxelles fête ses 25 ans. Il termine aussi sa campagne de recrutement : les jeunes de 17 à 26 ans ont jusqu'au 1er novembre pour postuler et découvrir le métier de député ou de journaliste politique.

Le Parlement Jeunesse Wallonie-Bruxelles est une mini-simulation parlementaire apartisane. Depuis 25 ans, il offre à 120 jeunes Belges de 17 à 26 ans l'opportunité de découvrir le travail législatif d'une démocratie représentative et d'incarner le rôle d'un député, d'un ministre, d'un président de commission, d'un chef de groupe ou d'un journaliste politique.

Le rôle du Parlement Jeunesse est donc de faire découvrir le métier de parlementaire, mais il permet surtout aux jeunes participants d'apprendre à s'exprimer, à développer leur esprit critique, à construire des arguments et à s'intéresser au débat démocratique.

Lors d'une simulation de cinq jours, les apprentis députés travaillent sur quatre projets fictifs de décret. Ils doivent les amender, les débattre en commission ou en séance plénière et enfin, les voter en fin de semaine. En plus de ce travail parlementaire, une équipe presse est en charge de couvrir chaque jour l'information dans un journal papier et un journal télévisé.

Les quatre projets de décret de cette année sont déjà connus : la lutte contre le racisme dans l'enseignement via une politique décoloniale, la libéralisation du secteur culturel, la suppression du sans-abrisme via le programme Housing First et enfin, la promotion d'une vie de qualité en démystifiant la mort. Les projets retenus pour la simulation de cette année s'inscrivent dans les débats sociétaux et font écho à l'actualité de ces derniers mois.

"J'y ai découvert de nouvelles ambitions professionnelles"

Constance Lecomte, 24 ans, fait partie du Parlement Jeunesse depuis 3 ans. Elle y est entrée à 21 ans pour tenir le rôle de journaliste. Elle est ensuite passée rédactrice en chef et termine son parcours cette année en tant qu'attachée de presse.

De cette expérience, elle ne retient que du positif: "Le Parlement Jeunesse m'a apporté énormément! Tout d'abord, de la confiance en moi. Ensuite il m'a poussé à dépasser mes limites et à aller à la rencontre des autres. Il m'a permis de mieux comprendre le mécanisme politique et pourquoi certaines décisions prennent du temps à être prises." Constance Lecomte est convaincue qu'en plus d'être une expérience enrichissante au niveau personnel, elle l'est également au niveau professionnel. "Sur un CV, un passage par le Parlement Jeunesse montre qu'on est investi, qu'on sait travailler en équipe et qu'on n'a pas peur de prendre la parole en public."

Constance Lecomte étudiait à la faculté de Sciences-Po quand elle a rejoint le Parlement Jeunesse. A l'époque, elle se voyait continuer dans les relations internationales. Aujourd'hui, son expérience lui a nourri de nouvelles ambitions professionnelles: "J'ai découvert le métier de journaliste au Parlement Jeunesse. Je n'avais jamais pensé à prendre cette orientation professionnelle. Mon travail de journaliste lors de la semaine de simulation m'a tellement plu que j'ai fini par reprendre un master complémentaire en journalisme."

Comment rejoindre le Parlement Jeunesse?

Informations pratiques:

La campagne de recrutement a lieu du 21 septembre au 1er novembre 2020.

Pour vous inscrire vous devez: envoyer une lettre de motivation et remplir le formulaire de candidature ici.

La simulation a lieu du 14 au 19 février 2021 (durant les vacances de Carnaval). Vous devez donc être disponible à ces dates-là. Elle aura lieu au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et l’auberge de Jeunesse " SleepWell " à Bruxelles. La simulation a lieu à Bruxelles, mais le Parlement Jeunesse veille à toucher toutes les provinces de la Fédération et à viser une diversité économique, socio-culturelle, géographique.

L'inscription vous coûtera 40 euros tout compris.

Pour plus d'informations : https://www.parlementjeunesse.be/

M.J.