Eghezée 5310

La campagne betteravière a débuté ce mardi en Hesbaye namuroise

19.000 tonnes de betteraves vont être acheminées et traitées chaque jour à la râperie de Longchamps à Eghezée qui appartient à la Raffinerie tirlemontoise. Cette année les rendements devraient être corrects mais le taux de sucre risque d’être assez bas vu la météo assez morose de cet été. Le bon ensoleillement du mois de septembre pourrait toutefois être bénéfique et permettre d’atteindre une richesse en sucre correcte.

Les agriculteurs misent par ailleurs sur la remontée du prix du sucre sur le marché mondial pour retrouver une rentabilité perdue depuis la fin des quotas en 2017. Une nécessité alors que la culture des betteraves et leur récolte demandent l’utilisation de machines de plus en plus sophistiquées et onéreuses. " Depuis une dizaine d’années, les grues ont par exemple été remplacées par ce qu’on appelle des avaleuses de tas qui permettent de charger les betteraves mais aussi de les nettoyer ", explique Fabrice Flamend agriculteur à Eghezée. " Ces engins permettent facilement de charger jusqu’à cent tonnes par heure. C’est vraiment de la haute technologie ! "

L’objectif est aussi de rendre la culture de betteraves de plus en plus durable comme l’explique Sylvie Decaigny, responsable agronomique à la râperie de Longchamps : " On sent vraiment qu’il y a une transition en cours et que de nombreux agriculteurs y adhèrent. Il y a vraiment une grande conscientisation autour de la qualité et l’entretien du sol ! "

La râperie de Longchamps tourne désormais à plein régime. Cela génère du trafic aux abords du site. Pour éviter un maximum les nuisances, un comité d'accompagnement a été mis en place depuis quelques années par la Raffinerie tirlemontoise. Cela permet d’avoir un dialogue constructif avec les riverains. Les transporteurs sont également régulièrement sensibilisés afin que leurs camions et tracteurs perturbent le moins possible la quiétude des villages qu’ils traversent entre 5h et 23h. La campagne betteravière se terminera vers le 10 janvier.

Gregory Fobe

Retrouvez l'article original sur RTBF