Profondeville 5170

Vague de froid : les bienfaits pour les végétaux

En hiver, le monde végétal semble à l’arrêt.

Mais en réalité, cette pause lui permet de se préparer pour le printemps. Et le froid n’y est pas pour rien.

En effet, ce grand froid est bénéfique, mais aussi nécessaire. Par exemple, il permet au sol de s’aérer. Avec le gel, une partie de la couche du sol l’élève. Quand le gel fond, elle s’affaisse. Le sol devient ainsi plus grumeleux. « Si vous marchez sur un sol forestier alors qu’il gèle, vous allez sentir que de temps en temps, il a l’air de s’affaisser », explique Thierry Bodard, arboriculteur amateur et ancien coordinateur du plan communal du développement de la nature de Charleroi.

Les arbres tirent aussi profit des températures basses. Ils ont besoin de froid pour fleurir et fructifier. Il leur faut ainsi passer un certain temps dans des températures comprises entre un et sept degrés. Thierry Bodard détaille : « Pour un pommier ou un poirier, il faut entre 1100 heures et 1500 heures de froid pour avoir une bonne fructification ». Cela concerne donc tous les arbres fruitiers, qu’ils soient charnus ou secs. Par exemple, les pommiers, mais aussi les hêtres ou encore les érables.

Les températures plus basses offrent un autre avantage : elles tuent les parasites et certains insectes qui s’attaquent aux arbres.

Cependant, moins d’insectes signifie moins de nourriture pour certains animaux, par exemple les mésanges. L’hiver est donc la période idéale pour les nourrir. Attention toutefois à ne pas leur donner trop de nourriture, ce qui provoquerait une prise de poids. Notez aussi que plus les oiseux s’habitueront à recevoir de la nourriture, moins ils seront efficaces pour chasser les insectes nuisibles.

Tesnime Merghni

Retrouvez l'article original sur RTBF