Profondeville 5170

Baignade interdite en eaux vives en Wallonie à l’exception de la Semois, la descente de la Lesse en kayak fermée

Ce vendredi matin, le SPW a décidé d’interdire la baignade dans toutes les eaux vives (rivières) de Wallonie, à l’exception de la Semois. Pourquoi ? "Peu de prélèvements ont pu être réalisés ces derniers jours à cause des intempéries. On sait que quand il y a des orages, de fortes pluies, il y a une prolifération de bactéries" détaille le porte-parole du SPW Nicolas Yernaux. "On applique ici un principe de prudence, surtout avec ce que les rivières ont charrié ces derniers jours". Si la baignade sur la Semois est autorisée, elle est déconseillée aux personnes fragiles. "Et on déconseille la baignade après des orages, prudence ce week-end".

La descente de la Lesse à nouveau fermée

La conséquence directe de cette interdiction de baignade sur l’Ourthe et la Lesse est la fermeture de la descente en kayak de la Lesse. Le gestionnaire de Dinant Evasion, Olivier Pitance ne décolère pas. "Avec les inondations, les dégâts, la remise en état et les différentes interdictions, je n’ai pu ouvrir que ce vendredi matin. J’ai ouvert deux heures. J’ai eu 400 personnes. Et là, je dois à nouveau fermer alors qu’il n’y a pas de problème avec la Lesse".

Du côté du SPW, l’avis est différent : "La Lesse traverse Rochefort et Houyet, deux communes fortement impactées. Les risques de pollution et de débris dans l’eau sont élevés".

La baignade en eaux vives et la descente en kayak de la Lesse seront interdites au moins jusqu’à lundi. Lundi, la situation sera à nouveau évaluée.

A. Stas

Retrouvez l'article original sur RTBF