Namur 5000

Le centre de Namur passe en "zone partagée" jusqu'au 31 août

Pour la réouverture des magasins lundi dernier, et permettre aux clients de faire la file en respectant la distanciation physique sans gêner la circulation, les rues de Fer et de l’Ange sont devenues piétonnes.

Mais maintenir un piétonnier sur cet axe n’est pas compatible avec la reprise progressive du reste de l’activité en cette période de déconfinement. La ville de Namur vient donc d’annoncer que, dès ce lundi, la majeure partie du centre-ville deviendra "Zone partagée", jusqu’au 31 août. Un dispositif qu’elle présente comme "une forme de transition entre l’actuelle zone 30 et la zone piétonne pour laquelle le Collège communal a marqué un intérêt dans sa Déclaration de politique générale dans une volonté de convivialité et de sécurité au centre-ville".

20 kilomètres/heure

Une zone partagée, qu’est-ce que c’est ? C’est une zone où "aucun mode de transport n’est banni : du bus au taxi, du livreur de marchandise au parent qui dépose son enfant à la crèche, du cycliste au piéton qui peuvent circuler sur toute la largeur de la voirie… La zone de partage indique bien que chacun y a sa place à condition de respecter les autres. Les commerces sont toujours accessibles, ainsi que les écoles, les crèches…", indique l’échevine de l’attractivité urbaine, Stéphanie Scailquin. Pour y parvenir, quelques règles sont bien évidemment à respecter : tous les véhicules, motorisés ou non, devront ainsi ne pas dépasser la vitesse de 20 kilomètres à l’heure. La priorité sera accordée aux piétons. Et, même si ceux-ci ne peuvent entraver la circulation sans raison, les voitures et autres véhicules devront dans tous les cas s’arrêter pour les laisser passer. Le respect sera le maître-mot.

Une première wallonne

Il va de soi que, même si la convivialité est de mise, les voiries ne peuvent pas se transformer en espaces de jeux et que les attroupements y sont proscrits, tant que les règles de distanciation sociale sont de vigueur. Les trajets des bus ne seront par ailleurs pas modifiés et le stationnement restera maintenu dans certaines zones du périmètre. Des panneaux vont être apposés dans les rues concernées dès lundi. Par la suite, des plots ou des bacs à fleur, pourront compléter le dispositif pour inciter les usagers à ralentir. L’arsenal de sensibilisation à ces nouveaux usages de la voie publique en centre-ville se complétera de flyers, de messages sur les panneaux lumineux en entrée de ville et sur les réseaux sociaux. Namur se présente comme l’une des premières villes de Wallonie à donner la priorité aux modes doux dans son centre. En passant aux 20 kilomètres/heure, elle espère aussi améliorer la qualité de l’air en ville. Elle évaluera le dispositif en vue de le prolonger ou de l’adapter après les vacances d’été.

Stéphanie Vandreck

Retrouvez l'article original sur RTBF