Namur 5000

La maternité d'Auvelais n'est plus en sursis

Les bébés pourront continuer à naître à la maternité d’Auvelais sur le site du CHR Sambre.

En janvier dernier, le centre fédéral d’expertise, le KCE avait estimé que la maternité d’Auvelais ne pratiquait pas assez d’accouchements pour être efficace. Seulement 400 par an. Loin des 550 réclamés par le centre fédéral d’expertise…

L’avenir de la maternité était donc menacé. Mais une solution se dessine : créer une collaboration renforcée entre les sites d’Auvelais et de Namur. Une collaboration qui permettra du coup de comptabiliser dans un même total les accouchements à la maternité d’Auvelais et ceux du CHR de Namur… Plus d’inquiétude du coup puisque le CHR de Namur comptabilise à lui seul près de 2000 accouchements par an. Comme l’explique Gilles Mouyard, le président du
CHR Sambre et Meuse : " c’est une convention cadre entre ces deux hôpitaux pour aller plus loin dans les collaborations médicales y compris pour les maternités. Et ce faisant, la maternité d’Auvelais se trouve en dérogation par rapport aux chiffres minimum d’accouchements et du coup la maternité d’Auvelais n’est plus considérée comme une maternité qui pourrait disparaître parce qu’elle ne ferait pas assez d’accouchements. On additionne les chiffres mais ça nous oblige à faire collaborer les deux services de gynécologie obstétrique des deux hôpitaux".

Des gynécologues du CHR de Namur viendront par exemple renforcer les consultations à Auvelais pour des pathologies spécifiques. Il y aura aussi une coordination unique pour les deux maternités et les deux services de gynécologie obstétrique. De quoi éloigner le spectre d’une fermeture de la maternité d’Auvelais.

Juliette Hariga

Retrouvez l'article original sur RTBF