Namur 5000

Durbuy, Walibi, l'aéroport de Charleroi : voici à quoi ressemblait la Wallonie vue du ciel pendant le confinement d'avril 2020

A quoi ressemblait la Wallonie vue du ciel pendant le confinement du printemps ? Le Géoportail de la Wallonie a récemment publié les photos aériennes prises lors de plusieurs vols effectués entre le 1er et le 24 avril 2020.

A quoi ressemblait la Wallonie vue du ciel pendant le confinement du printemps ? Le Géoportail de la Wallonie a récemment publié les photos aériennes prises lors de plusieurs vols effectués entre le 1er et le 24 avril 2020. Ces clichés couvrent l’ensemble du territoire wallon. A cause de la pandémie de coronavirus, le pays a été confiné du 13 mars au 11 mai 2020. Les écoles, restaurants et cafés sont fermés, les rassemblements publics, concerts et manifestations sportives sont annulés. C’est durant ce confinement que les photos ont été prises au cours d’une dizaine de vols, avec une résolution au sol de 25 cm. L’altitude moyenne des vols était de 5000 mètres, au cours de ce printemps ensoleillé. Afin de limiter les ombres, les vols ont été programmés entre 8h50 et 17h10.

Ces photos sont disponibles sur le Géoportail de la Wallonie, via l’onglet WalOnMap. Pour chaque carte, l’option "voyage dans le temps" permet de choisir d’afficher différentes.

Nous avons choisi quelques lieux qui ont été désertés à cause du confinement.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour découvrir directement chaque endroit :

La compagnie aérienne Ryanair annule de très nombreux vols, et le parking de l’aéroport de Charleroi est déserté

Hognoul, en province de Liège : les parkings aménagés autour du centre commercial et du magasin de meubles Ikea sont vides

Les sites touristiques majeurs de Wallonie sont fermés, comme par exemple Pairi Daiza à Brugelette

Le parc Walibi en Brabant Wallon est aussi fermé

Voici le centre de Namur, capitale de la Wallonie

La ville de Durbuy est désertée par les touristes

L’échangeur de Loncin, en province de Liège est habituellement un point noir pour la mobilité

A. Lechien

Retrouvez l'article original sur RTBF