Namur 5000

Deux ans de travaux ont débuté à la prison de Namur

La Régie des Bâtiments a débuté lundi la seconde phase des travaux de rénovation à la prison de Namur.

Le chantier est estimé à deux ans.

Les ailes A et C de la prison seront totalement réaménagées comme les ailes B et D en 2019. Les dimensions de toutes les baies de portes et de fenêtres des cellules seront élargies et dotées de nouvelles menuiseries intérieures et extérieures. Les murs et les plafonds seront refaits et recouverts d’une peinture époxy permettant de limiter les dégâts de vandalisme et de faciliter le nettoyage. Le sol sera recarrelé et le mobilier des cellules renouvelé par du mobilier fixe et métallique. Toutes les installations techniques seront également totalement refaites (chauffage, électricité, sanitaires, ventilation) alors que les nouvelles installations de communication et de sécurité seront étendues à ces ailes.

"Investir dans les prisons, c’est investir dans la sécurité de la société. Le personnel et les détenus bénéficient ainsi d’un environnement dans lequel évoluer de manière agréable. La prison de Namur sera une prison moderne répondant aux besoins de la Justice", commente Koen Geens, vice-Premier ministre et ministre de la Justice, chargé de la Régie des Bâtiments.

Des travaux de rafraîchissement seront par ailleurs effectués dans l’aile psychiatrique et le centre panoptique. Le coût des travaux, qui devraient être terminés en mai 2022, est estimé à environ 9.500.000 euros TVAC.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF