Namur 5000

Covid et inondations s’invitent dans les discours et cérémonies officielles de ces fêtes de Wallonie

Si les fêtes de Wallonie ont été maintenues cette année, elles ont lieu en mode Covid : moins de monde dans les rues et pas de stands de pékets. Mais certaines traditions sont respectées, comme celle du discours que prononce le bourgmestre de Namur ainsi que celle des Mérites wallon.

Maxime Prévot s’est exprimé ce matin devant un parterre de responsables politiques, d’ambassadeurs et de membres de la société civile. Dans son allocution, le "mayeûr namurwès" a évoqué les enjeux de demain pour la capitale wallonne, en matière de cohésion sociale, de sécurité et de mobilité notamment. Et bien sûr en matière de transition.

Nos logiciels doivent être mis à jour. Et rapidement.

"Ces crises successives – l’une, les inondations, s’ajoutant à une autre encore non clôturée, la crise sanitaire – bousculent nos certitudes, ébranlent nos habitudes, invitent au changement de vision, imposent une adaptation de nos actions. Nos logiciels, personnels et politiques, doivent être mis à jour. Et rapidement."

Et d’insister sur l’importance d’agir face au changement climatique.

"Il serait trop simpliste de devenir des obsessionnels compulsifs du changement climatique, comme si d’un coup tous les autres défis n’existaient plus. […] Mais il serait également totalement irresponsable de mettre la tête dans le sable, et de ne pas mesurer que nous avons rendez-vous avec l’histoire. Non pas celle qui nous valorisera plus tard, mais celle qui évitera que nous regardions nos pieds, gênés, quand il s’agira d’assumer face aux générations futures le bilan mitigé que l’on pourrait laisser par abstinence d’action. "

Le Mérite wallon va aux héros du covid et des inondations

Autre tradition officielle : les Mérites wallons. Ici, c’est le gouvernement régional qui remet cette décoration accordée à des qualités et des actions exceptionnelles. Les autorités ont cette année décidé de mettre à l’honneur les héros des inondations et du covid.

La cérémonie présidée par le ministre-président wallon Elio Di Rupo et présentée par Sara De Paduwa, revêtait cette année un caractère particulier. Une minute de silence a été respectée en hommage aux victimes du covid-19 et des inondations.

Outre les personnalités dont l’action remarquable contribue au rayonnement de la Wallonie (entrepreneurs, sportifs, artistes), la Wallonie a tenu à rendre un hommage "aux personnes qui ont œuvré sans relâche pour combattre la pandémie du covid et à remercier celles et ceux qui se sont battus sur le front des récentes inondations", a expliqué M. Di Rupo.

"Décorer l’ensemble des intervenants des soins de santé et autres n’était pas possible. Il nous est apparu plus judicieux de décorer du Mérite wallon, au nom de toutes les professions qu’elles représentent, deux fédérations faîtières", a précisé M. Di Rupo.

Au nom du gouvernement wallon et en présence de celui-ci, il a remis les insignes d’officier du mérite wallon à Stéphan Mercier, président du Conseil d’administration d’UNESSA, la fédération professionnelle des structures d’accueil et de soins aux personnes, ainsi qu’à Marie-Claire Lambert, qui assure la présidence de SANTHEA, la fédération des hôpitaux publics et non confessionnels francophones.

Des pompiers chevaliers

Dans la cadre des inondations qu’a connues la Wallonie cet été, ont reçu les insignes de chevalier du mérite wallon 15 représentants des pompiers et des zones de secours et d’urgence, de la Défense nationale, de la Police fédérale, des zones locales de police, de la Protection civile ainsi que des bénévoles "qui sont le visage du courage, du dévouement, de l’abnégation, de la solidarité interpersonnelle", a ajouté M. Di Rupo.

L’émotion a gagné Sara De Paduwa lorsqu’elle a évoqué le parcours de Christine Riga, sapeur-dispatcheuse à la Protection civile à Crisnée.

"Ce fut psychologiquement éprouvant. Nous avons été surpris de recevoir des centaines d’appels à l’aide à la Protection civile car, normalement, ces appels sont gérés par le 112 et le 1722. Nous avons réagi au mieux", a témoigné Mme Riga.

Les applaudissements du public ont été particulièrement nourris et chaleureux lors de la décoration de Charlotte Depierreux, propriétaire du restaurant "Côté cour, côté Jardin" à Liège. Son personnel et 4200 bénévoles ont fabriqué près de 157.000 repas à destination de la population sinistrée de Jupille et des vallées de la Vesdre, de l’Amblève et de l’Ourthe.

Les autres personnes décorées à la suite de leurs actes inspirants lors des inondations sont Fabian Bodeux, Pierre-Yves Brull, Loïc Warlomont, Niels Bouwens, Claude Chardon, Nathan Delhaxhe, Bettina Bierfeld, Michel Bosseloirs, Vincent Maquinay, Chelsea Da Via, Jean-Luc Vanderauwera, Thierry Gretry et Roger Louvet. Plus traditionnellement, le gouvernement wallon a récompensé 12 personnes dont l’action remarquable contribue, elle aussi, au rayonnement de la Wallonie.

M.-L.M. avec agences

Retrouvez l'article original sur RTBF