Trooz 4870

"Ici commence la mer, ne jetez rien !", une campagne de prévention pour les déchets qui atterrissent dans les égouts

"On retrouve énormément de petits déchets dans les avaloirs. Même très à l’intérieur des terres, on a un impact qui va bien loin avec nos déchets, qui se retrouve dans les rivières, puis dans la mer", dénonce Florence Hautregard, coordinatrice du Contrat de Rivière Vesdre. De ce constat est née une opération de sensibilisation : "Ici commence la mer, ne jetez rien !".

Il s’agit d’une campagne de prévention lancée par la Société Publique de Gestion de l’Eau (SPGE), rejointe par les 14 contrats de rivière de Wallonie, en collaboration avec les organismes d’assainissement et les communes. Le but est de sensibiliser les citoyens à ne plus jeter n’importe quoi dans les éviers et toilettes car les déchets perturbent les stations d’épuration. Ils peuvent même aller jusqu’à se retrouver dans les rivières et finalement dans les mers. Et une multitude de types de déchets est pointée : "Dans les avaloirs : énormément de mégots de cigarette et de petits emballages. Au niveau des toilettes ou des éviers, ça peut être des lingettes ou des restes alimentaires plus solides, etc.", cite Florence Hautregard.

200 pavés dans 18 communes

"Cette campagne va se matérialiser par la pose de pavés qui portent le slogan ‘Ici commence la mer, ne jetez rien’. Ils seront installés à côté de certains avaloirs dans les communes de notre bassin qui sont dans des lieux publics suffisamment fréquentés, comme devant certaines écoles, l’administration communale, les places publiques, abris bus…", explique la coordinatrice du Contrat de Rivière Vesdre. Le premier du bassin de la Vesdre a été posé mardi à Trooz.

Cette opération concerne 18 communes qui sont partenaires du contrat de rivière. "Ça représente environ 200 pavés de ce type qui vont être installés dans les prochaines semaines par les communes", précise Florence Hautregard qui invite les citoyens à ne rien jeter rien dans les toilettes ou éviers, pratiquer le tri sélectif et utiliser les recyparcs d’Intradel.

Philippe Collette

Retrouvez l'article original sur RTBF