Verviers 4800

Une chute de l'activité de 70% chez Centraltax

Stationnés devant l'entrée de la gare de Verviers Central, les taxis attendent les clients.

Mais depuis le confinement, les courses se font de plus en plus rares. Martin Widy, le responsable de la société Centraltax, estime le manque à gagner à 70%. Pénurie de clients donc, mais chaque course compte. " C'est plus vite vers les hôpitaux, chez les médecins ou pour faire des courses", remarque Martin Widy, Responsable Centraltax. Protection maximale Martin Widy n'a pas attendu d'éventuelles recommandations du secteur pour se protéger. Lui, ses chauffeurs, et ses clients. "Tous les véhicules qui roulent ont des plexiglas. Le but malheureusement est de ne pas entrer en contact avec les clients en les obligeant à monter à l'arrière du véhicule. On ne peut pas les aider non plus à porter les courses. Il y a aussi du gel désinfectant et des masques en tissu qu'une maman d'un chauffeur a confectionnés. On a fait le maximum !". Sécurité, maître-mot aussi pour le paiement des courses càd sans contact... Des règles strictes d'hygiène ont donc été prises. Du matériel de désinfection a par exemple été fourni à tous les chauffeurs. Ne pas vivre dans la peur La crise sanitaire du coronavirus a-t-elle plongé le secteur des taxis dans la peur ? "Peur, non... Mais il est vrai qu'on est en contact avec différentes personnes tout au long de la journée.Et on essaye de se protéger ainsi que nos clients", explique  Martin Widy. Martin Widy garde le moral mais prend son mal en patience... Comme d'autres professions essentielles, les taximens prennent le travail chaque jour pour assurer les quelques courses à leur programme. (MY)

Stationnés devant l'entrée de la gare de Verviers Central, les taxis attendent les clients.

Retrouvez l'article original sur Vedia