Verviers 4800

Le verviétois Malik Ben Achour devient député fédéral

Le socialiste verviétois Malik Ben Achour sera député fédéral.

Il était le premier suppléant de la liste PS à la chambre et il bénéficie du désistement de Laura Crapanzano. La sérésienne devait en effet choisir entre son échevinat et son mandat de députée fédérale, obtenu le 26 mai dernier, un choix qu’elle a validé ce lundi soir et qui laisse donc le siège parlementaire à Malik Ben Achour. Le nouveau député fédéral est prêt à assumer de nouveaux défis : "C’est évidemment un honneur de pouvoir siéger dans une institution comme celle-là, qui représente peut-être, plus que tout autre, la démocratie en Belgique. Maintenant, c’est une responsabilité importante. On voit la poussée du populisme, des crispations identitaires et ce malaise, qui existe dans notre société, qui attaque tout ce qui tourne autour de la solidarité. Donc, les défis sont importants car on est dans un contexte de crise et peut-être même de mutation assez importante. Il faut des voix pour défendre des modèles de société qui font la part belle à la solidarité, à la fraternité, au sens collectif de manière positive et forte".

Le Verviétois, actuellement échevin des travaux de la mobilité, devra donc à son tour être remplacé au sein du collège échevinal de la cité lainière. Mais, il ne souhaite pas abandonner sa ville : "Je considère que mon engagement au parlement fédéral est un prolongement de mon engagement au niveau local. Jamais je n’abandonnerais ma ville. Si je vais au parlement, c’est pour défendre les mêmes valeurs, notamment la solidarité. C’est une manière de poursuivre le combat que j’ai mené à Verviers mais sous d’autres formes et avec une autre ampleur", explique le socialiste Malik Ben Achour. Il restera conseiller communal jusqu’à la fin de sa mandature au moins.

Le choix de Julie

Julie Fernandez Fernandez est aussi à l’heure des choix. La députée fédérale, réélue le 26 mai, doit choisir entre son strapontin fédéral et l’échevinat liégeois.

 

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF