Verviers 4800

Jethro Tull, Cali et Alain Chamfort à la 17ème Fiestacity de Verviers

Les organisateurs de l’un des rares festivals estivaux gratuits ont plutôt frappé fort pour composer la programmation de l’édition 2017 de Fiestacity prévue au cœur de la Ville de Verviers du 25 au 27 août prochains : déjà annoncé voici quelques semaines, le groupe de rock anglais Jethro Tull, qui se produira le samedi 24 août à 20h15 sur la scène principale place du Martyr, suscite déjà un premier engouement dans les pays limitrophes que sont l’Allemagne et les Pays-Bas.

Pour preuve, les appels venus de ces pays à la Maison du Tourisme du Pays de Vesdre pour s’informer des possibilités de nuitées en région verviétoise! Venant en droite ligne d’Italie, Jethro Tull fera donc une étape à Verviers grâce aux contacts privilégiés noués par Francis Geron, lequel a conservé la programmation du festival mais se détache volontairement de l’organisation de terrain. L’image et le son de Jethro Tull, véritable monument du rock des années 60 et 70, sont liés à la flûte magique de son leader Ian Anderson, notamment dans le tube planétaire " Locomotive Breath ". C’est sans doute le concert qui attirera le plus de monde à Verviers, un peu dans lignée de celui de Roger Hodgson voici quelques années. Il faudra arriver tôt ce jour-là dans le centre de Verviers !

Deux têtes d’affiches françaises inédites à Verviers

Si Jethro Tull sera évidemment la tête d’affiche anglo-saxonne du festival verviétois, les deux vedettes françaises qui clôtureront le festival sur la scène principale le dimanche 25 août, sont loin d’être méconnues : Cali et Alain Chamfort feront en effet leur premier apparition à Fiestacity. Le premier ne s’écartera sans doute pas de son image de showman tant sur scène que dans le public où il se plaît d’habitude à y plonger sans coup férir à la grande joie de ses nombreux fans. Alain Chamfort de son côté se produira évidemment dans un tout autre registre, loin de sa réputation de chanteur pour minettes qui lui a collé à la peau dans les années 70 lorsqu’il était téléguidé par Claude François. Chamfort est devenu Chamfort, avec ses propres musiques et des textes qui continuent à traverser les décennies. Nul doute que l’auteur de " Manureva " ravira le public verviétois en interprétant ses dernières créations issues de plusieurs albums à succès sortis ces dernières années.

Du festif et des découvertes

Plus que jamais,  Fiestacity respectera son label de l’une des dernières fêtes musicales de l’été en programmant des artistes au répertoire festif : c’est le cas de Sttella prévu le dimanche après-midi au milieu d’ une journée dédicacée aux familles ; la fête sera également au rendez-vous lors du concert de Bouldou et ses Sticky Fingers qui mettra le feu le vendredi à minuit 30 en interprétant avec maestria le répertoire des Rollings Stones. La fête encore avec Be 80’ et ses multiples reprises. Quant à Cédric Gervy, il est  de tradition qu’il donne le dernier concert du festival sur la scène du Spirit of 66. A côté de ces moments de fiesta, le public se réjouira sans doute de vivre quelques découvertes comme le concert du fils de l’acteur Gérard Lanvin, Manu Lanvin, qui arrive avec un registre blues de haut vol, ou encore celui de Pur Sang emmené par deux des Françaises issues de l’ex Sirius Plan, des Français de Rosedale ou du guitariste américain Ryan Mac Garvey.

Visible dans bon nombre de concerts de l’été, le groupe de Herve Ykons, ex Can D, dont le succès ne cesse de croître, montera sur scène le vendredi, juste après Yew, un groupe porté par " ça balance ", lequel ne sera pas le seul représentant du collectif liégeois car plusieurs groupes occuperont une scène dédicacée à celui-ci le vendredi 23 ( We are minutes, Chump, Ladie’s Fantasies Club,…).

Le Festival off garde ses prérogatives les samedi et dimanche sur la scène de la rue du Marteau avec une programmation délibérément réservée à des groupes émergents issus de la Province de Liège, et sélectionnés parmi de nombreuses candidatures.

Deux groupes ou artistes n’ont pu être annoncés par les organisateurs car liés à une exclusivité provinciale imposée par les Francofolies et les Ardentes. Leur nom sera dévoilé au terme de ces deux festivals.

Les quatre scènes dressées dans l’hyper centre de Verviers accueilleront au total une cinquantaine de concerts, rappelons-le, tous gratuits.

Infos : www.fiestacity.be

Philippe Collette

Retrouvez l'article original sur RTBF