Saint-Vith (Sankt Vith) 4780

"Moules Frites" : la santé sexuelle par et pour les jeunes

Une nouvelle chaîne belge et digitale débarque ce dimanche 14 février sur les réseaux sociaux. Au programme, la santé sexuelle dans tous les sens du terme.

O’YES, l’Organisation de Jeunesse à l’origine du projet veut autant aborder les questions liées à la contraception et aux IST (infections sexuellement transmissibles) que le plaisir, l’amour et le handicap et le harcèlement de rue.

"Le principe de Moules Frites, c’est un ou une jeune qui vient raconter son expérience, donne les conseils qu’il ou elle aurait voulu entendre et pose les questions qui lui trottent dans la tête. Tout le projet part d’elles et eux !", Lola Dubrunfaut, chargée de la communication de Moules Frites a une voix aussi pétillante que le portrait qu’elle brosse de la nouvelle chaîne. "Sur Moules Frites, on veut parler de sujets sérieux, mais avec humour, de façon décontractée et sans tabous."

L’initiative est partie d’un projet de capsule, le Sex’Mobile. Les jeunes volontaires d’O’YES partaient à la rencontre d’autres jeunes sur les campus universitaires pour échanger sur des stéréotypes et partager leurs différents points de vue. "C’était avant la pandémie, quand on pouvait encore se serrer à plusieurs dans une voiture", raconte Lola Dubrunfaut. Comme le Sex’Mobile a connu un engouement, tant de la part des volontaires que des interviewé·es, O’YES a décidé d’en faire un projet plus ambitieux : Moules Frites.

Partir de son vécu

Pour s’assurer d’aborder les thématiques de la manière la plus juste possible, Moules Frites ne donne la parole qu’aux premiers et premières concerné·es. "Nous voulons vraiment partir du vécu des jeunes. Ils et elles parleront en leur nom. Le vécu de quelqu’un ne peut jamais être critiqué ou remis en question. C’est leur expérience. Après les spectateurs et spectatrices en font ce qu’ils et elles veulent. Nous voulons fuir toute conclusion moralisatrice".

Pour avoir une multitude de sujets et de thématiques, la nouvelle chaîne digitale invite les jeunes qui ont envie de partager leur histoire à les contacter. "Nous voulons vraiment être un espace de parole pour les jeunes, où ils et elles peuvent partager leurs coups de gueule et leurs coups de cœurs, poser leurs questions à des expert·es. Pour sensibiliser les jeunes, le mieux c’est qu’ils et elles s’informent entre pairs."

La vie affective et sexuelle avec un accent belge

Alors que les comptes qui parlent de plaisir, de règles ou de harcèlement de rue fleurissent sur les réseaux sociaux, Moules Frites défend la nécessité d’avoir un ancrage en Belgique. "C’est vrai qu’il y a des chaînes similaires en France ou en Suisse qui font du très bon travail. Mais nous voulons aussi mettre en avant les structures ressources qui existent dans notre pays et qui peuvent aider les jeunes, les accompagner. Si je me pose des questions sur la transidentité, savoir qu’il y a une chouette structure à Lyon alors que je viens de Namur ne m’avance pas beaucoup !"

Le projet prévoit deux publications par semaine dont les formats varieront. En vidéo, on pourra retrouver le Sex’Mobile, qui a initié le projet, mais aussi les Open mic qui accueilleront les coups de gueule et coups de cœur de différents jeunes, les Sex’pertise où les jeunes iront à la rencontre de structures ressources pour leur poser des questions, les Coups de main, des tutos où on ne verra que des mains et le Qu’est-ce que c’est qui illustrera des mots importants, mais méconnus à l’aide d’animations et de gifs. Il y aura aussi un podcast, La première fois, qui mettra en lumière la diversité des premières expériences.

Cette plateforme, qui veut devenir un lieu de ressources proposant des informations fiables, de qualité et régulièrement mises à jour, prévoit une première saison jusque juin et une deuxième à partir de septembre 2021. Toutes les informations sur le projet et sur les plateformes où retrouver les capsules, c'est par ici.

Cet article a été écrit dans le cadre d'un stage au sein de la rédaction des Grenades. Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be.

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Agathe Decleire