Raeren

Avec ses trois villages – Hauset, Eynatten et Raeren – la commune de Raeren se situe dans la province de Liège. Cette dernière fait partie des neufs communes de langue allemande de Belgique qui composent la Communauté germanophone du pays. C’est en 1919, suite au Traité de Versailles que la commune devient belge.

La commune de Raeren était mondialement connue pour ses poteries pendant le 16e et le 17e siècle. Le grès rhénan s’exportait chez les Anglais, Néerlandais et Espagnols qui l’utilisaient pour la conservation des aliments sur leurs bateaux. Vers la fin du 17e siècle, le métier de potier commença à péricliter, et ce jusqu’à leur extinction en 1850. L'invention de la porcelaine européenne en 1709 aurait contribuer à faire passer de mode la vaisselle d’apparat en grès. Heureusement, des collecteurs ont conservé des collections entières de poteries en grès de Raeren. Le musée de la poterie de l’entité se trouve dans le château de Raeren. Le bâtiment a été construit au 14e siècle sur le site d’une ancienne fonderie et a été restauré en 1583 après un incendie. Le bâtiment a été le premier de l’est de la Belgique à recevoir le statut de monument historique classé en 1952.

D’origine allemande, la commune garde encore des traces de la scission avec l’Allemagne. En effet, le village d’Eynatten se trouve entre la Belgique et l’Allemagne, la partie allemande appartenant à Aix-la-Chapelle. La construction la plus importante et la plus imposante du village est la Maison Amstenrath. Construite au 15e siècle, elle est entourée de larges douves et la bâtisse est restée en très bon état.

La forêt de l’Hertogenwald est située au nord du massif des Hautes Fagnes. Elle est considérée comme la plus grande forêt domaniale de Belgique avec ses 12.300 hectares de forêts couvrent les communes d’Eupen, Raeren, Baelen, Limbourg et Jalhay. La chasse de la couronne y est autorisée depuis que le Roi Baudouin à renoncer d’exercer directement et personnellement son droit de chasse sur ce territoire en 1982.

 

L. Bolly Barajas